Loading…
Vous êtes ici :  Accueil  >  En primeur  >  Article le plus récent

La persona démasquée…

par   /   16 septembre 2015  /   Commentaires fermés sur La persona démasquée…

« Derrière chaque visage se trouve un masque. Derrière lui se trouve une pelure de l’oignon qu’est le masque. Si vous épluchez les pelures, vous aurez peut-être envie de pleurer. »
— Khang Kijarro Nguyen

« J’aime bien savoir à qui j’ai affaire! »
Michel A. Di Iorio 

COULIS de SAGESSE   

La persona démasquée…

À peine chuchoté lors des 5 à 7 pour éviter de passer pour un débranché, ce terme suscite toujours une certaine fascination, surtout lorsque vient le temps de se créer une persona; soit un outil de marketing et de comptabilité. Pour ceux qui ne le savent pas encore, définissons d’abord ce qu’est une persona. Nous verrons ensuite comment elle arrive à influencer votre notoriété, et en fin de compte, le résultat de votre bilan.

Persona, dans le théâtre antique, est le nom donné aux masques de théâtre que portaient les comédiens de théâtre romain; ce mot fut à l’origine du terme « personnage ». Le psychologue Carl Gustav Jung a repris ce même terme pour désigner le masque social que chaque personne endosse afin de tenir son rôle social.

Pour les besoins de cette discussion, la définition retenue sera : l’image publique d’un individu ou d’une entreprise, véhiculée dans les médias et reconnue par le public. Il s’agit de la somme des caractéristiques particulières qui définissent la marque, le titre, le nom ou la fonction de l’individu ou de l’entreprise, généralement personnifié par le représentant/personnage associé à ces qualités; l’image publique qu’on se crée et que l’on véhicule dans le cadre de nos activités de marketing, soit notre marque de commerce.

Le point commun que se partagent les travailleurs autonomes, sans égard à leur secteur d’activité, est le principe que pour demeurer en affaires il faut qu’ils aient des clients qui sont prêts à payer pour leurs produits/services, sinon ils ne survivront pas bien longtemps dans le monde des affaires.

Voici la persona…

Au lieu de réinventer la roue, regardons d’un peu plus près les formules de succès des commerces établis, spécifiquement la création et l’utilisation d’une persona (bien connue du public). Ces personnages jouent parfois un double rôle. En plus de représenter le commerce, le travailleur, le produit, le service ou la marque, ces personnages peuvent servir comme tableau de la clientèle ou de l’acheteur typique des produits ou services dudit commerce, soit un point de repère identifiable par le consommateur et par le travailleur.

La persona se verra parfois attribuer un nom, un prénom, un genre, un âge, les profils de consommation de divers secteurs, un mode de vie, une personnalité et d’autres attributs en fonction du domaine étudié, ou inspiré d’entrevus avec des clients existants. Grâce à votre persona, les équipes présentent un visage plus humain, permettant de répondre aux questions que posent la conception, la promotion et la distribution d’un produit/service.

En complément à la persona, les ambassadeurs de marque, comme :

  • Jared, jusqu’à tout récemment le porte-parole des Restaurants Subway™,
  • Hugo Girard, le gentil géant qui travaille pour BMR™,
  • ou Galen G. Weston, le vrai président derrière la marque Le choix du président™,

prêtent, leur notoriété/popularité publique (habituellement contre un cachet) pour appuyer l’intérêt de leurs clients. Les ambassadeurs de marque sont généralement des personnages bien connus qui sont chargés d’appuyer publiquement la marque véhiculée (une histoire de marketing). L’objectif est de s’appuyer sur la notoriété de l’ambassadeur pour influencer le consommateur à se procurer le bien/le service offert.

Pour faire le tour du chapeau, nous avons des mascottes bien connues, comme :

  • Youppi,
  • l’ourson A et W
  • le lapin Duracell.

Les mascottes sont généralement représentées par des animaux ou des symboles/emblèmes de bonne chance pour l’organisme, le produit, le service ou le client. Vêtues de peluche ou d’un costume aux couleurs et aux allures parfois marginales, les mascottes personnifient le pourvoyeur de service/commerçant.

Pour le public, ces personnages sont des points de repère facilement identifiables, rassurants et familiers. Pour le personnel des commerces/points de service, ils sont l’équivalent d’un cliché assez précis de leurs clientèles cibles respectives. Ils sont, pour les travailleurs autonomes qui les utilisent, perçus comme le côté humain de l’entreprise; celui que voit le public.

Les personnes choisies pour incarner la persona sont chaleureuses, charismatiques, énigmatiques et à quelques exceptions près, connues du public. Leur rôle est d’incarner l’image publique du client, soufflant vie dans le persona qui nous incarne…

Les mots justes de Di Iorio, tout simplement…

La persona perçue par le client…

Voici un exemple plus tangible de ce que je veux dire. Ma persona (le personnage que j’ai créé autour de moi-même, représenté par la photo inversée ci-dessus) a presque toujours incarné un personnage mystérieux, vêtu de noir, avec une allure légèrement énigmatique. J’ai adopté cette persona à l’adolescence, et elle me suit depuis. Je suis un pourvoyeur de services en communication. Je me suis fait une image représentative en mariant mon allure sérieuse à l’obscurité du personnage dans la pénombre, et voilà… mon ambassadeur de marque est sorti d’une photographie inversée de moi-même, invoquant un homme en noir, une sérieuse attitude et les mots justes (le nom de mon entreprise) du personnage. Facilement reconnaissable, j’utilise parfois cette image pour me représenter et me distinguer de mes compétiteurs, en plus de mon logo d’entreprise.

Je voulais vous laisser avec une image mentale, peinte aux couleurs d’une persona publique, soit l’image que retiendront les consommateurs de votre entreprise, de votre produit, de votre service, ou de sa marque. S’i elle est bien conçue, elle offre comme bénéfice d’être inoubliable… sinon vous le serez, assurément.

Avez-vous déjà songé à l’utilité d’une persona dans le cadre de votre travail?

Michel A. Di Iorio, fondateur de LA COULISSE

Sources et références

Publicité dans LA COULISSE

pr-sample2

Pour jouir d’une visibilité privilégiée dans une revue spécialisée, lue par des collègues, partenaires, fournisseurs, compétiteurs et T/A (anciens, en devenir et actuels)… annoncez-vous dans « LA COULISSE ».  

La simplicité vaut son pesant d’or! Avec « LA COULISSE », votre site Web peut être en ligne en moins de temps et à peu de frais pour véhiculer votre message! Communiquez avec nous au (514) 994-0967 pour connaitre nos forfaits Webs et publicitaires. Nous offrons des forfaits pour tous les budgets, incluant une option Web sur plateforme WordPress, accessible aux travailleurs autonomes et aux petits entrepreneurs.

« LA COULISSE » offre un topo gratuit sur le monde insolite du Québec entrepreneurial. Suivez-nous dans la coulisse à la recherche de novateurs québécois méconnus du nouveau millénaire, et découvrez une multitude d’outils pour vous aider à réaliser votre rêve de lancer votre propre entreprise!

Nous connaissons tous la valeur d’une publicité efficace, mais peu de travailleurs autonomes disposent d’un budget publicitaire bien garni pour lancer leur nouvelle entreprise avec assurance.

La publicité, c’est souvent une affaire de gros sous, mais « LA COULISSE » ne voit pas les choses ainsi. Ses promoteurs savent combien il est difficile de se démarquer, faute de liquidités.

« LA COULISSE » lève le voile sur l’entrepreneur fantôme qui travaille de son garage, ou tout bêtement du coin de sa table de cuisine pour vous offrir une marchandise ou un service de qualité, à prix et à conditions avantageuses!

« LA COULISSE » vous propose des histoires insolites et cocasses, ainsi qu’un coup d’oeil privilégié sur les dessous du Québec entrepreneurial en vous présentant les novateurs méconnus du Québec.

Joignez-vous à « LA COULISSE » pour un bref survol du Québec de demain, grâce aux efforts conjugués des travailleurs autonomes et des entrepreneurs québécois d’aujourd’hui!

lacoulisse.ca (514) 994-0967

writers29

Vous avez une bonne plume?

Vous avez vécu une situation cocasse ou insolite, cueillie, murie, vieillie ou même pourrie dans l’univers du travail autonome? Si vous croyez que d’autres apprécieraient votre anecdote, rendez-vous ICI pour connaître les critères de soumission d’articles à « LA COULISSE ».

Faites connaître LA COULISSE à vos amis et collègues entrepreneurs / travailleurs autonomes… 

Vous avez apprécié ce billet? Aidez-moi à faire connaître LA COULISSE en partageant ce billet sur vos réseaux sociaux. Pour ce faire, vous n’avez qu’à cliquer sur les icônes des réseaux sociaux que vous utilisez.

Merci.

N.B. L’utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire.

À propos de l'auteur...

Fondateur et rédacteur en chef de LA COULISSE

MICHEL A. DI IORIO, fondateur et rédacteur en chef de « LA COULISSE » a troqué, au tournant du siècle dernier, la vie publique et la notoriété pour exercer une carrière moins flamboyante, bien qu’aussi satisfaisante. À ces fins, et comme véhicule, il a fondé « LES MOTS JUSTES », d’où il exerce depuis lors la profession d’artisan des mots et traducteur. Il répond (par télétravail) aux besoins de sa clientèle; petits et plus gros… riches et moins riches… publics et privés. Il écrit et traduit pour ceux qui ne savent pas comment, qui ne peuvent pas, qui n’ont pas le temps ou qui ne sont tout simplement pas de très bons rédacteurs, laissant ses clients libres de poursuivre leurs activités principales.

 

Plus de 30 années à œuvrer dans les arènes politiques, commerciales et privées ont contribué au perfectionnement de ses compétences, faisant de lui un communicateur respecté, dont les avis et les conseils sont recherchés. Dix-sept de ces années furent consacrées aux services d’urgence, toutes branches confondues. Une plume fertile et le désir de redonner lui ont valu un siège au sein d’un nombre de comités de sélection de projets et de conseils d’administration d’associations régionales et de chambres de commerce. Ces opportunités, combinées à la notoriété acquise comme spécialiste de la communication en politique provinciale, ont contribué à paver le parcours menant à sa vocation d’écrivain public et traducteur. Ses compétences continuent de commander l’admiration et le respect de ses pairs.

 

Un visionnaire de la communication, Michel s’est adapté au marché évolutif à l’aube du nouveau millénaire en offrant un ensemble de services en communication, conçu pour les petites et moyennes entreprises, en misant sur une approche personnalisée, et le respect absolu des dates de tombée.

 

Il greffa à son offre un service d’hébergement Web géré, ainsi que les services connexes afin de mieux servir une clientèle évolutive, à la recherche de solutions clé en main facilement accessibles.

 

Depuis 2013, il rédige et publie le magazine « LA COULISSE » (lacoulisse.ca), qui offre un topo sur l’entrepreneur québécois du nouveau millénaire, ainsi qu’une vitrine sur les entrepreneurs obscurs qui n’ont pas pignon sur rue.

 

Il comprend parfaitement les enjeux politiques et les défis linguistiques associés aux affaires dans sa province natale, ainsi que dans le reste du Canada.

 

Pour « LES MOTS JUSTES », il n’y a tout simplement pas de meilleur choix!

 

Services : Conception-rédaction / traduction / révision de texte / réécriture (français / anglais / français), Services Web.

 

Michel possède une solide expérience de la communication commerciale, des services d’urgence et de la politique. Originaire du Québec, il maitrise les deux langues officielles du Canada avec autant de flair.

 

Que ce soit au Québec, en Amérique du Nord, ou ailleurs dans le monde, « LES MOTS JUSTES » de Michel A. Di Iorio seront à votre service pour véhiculer votre message…

 

LES MOTS JUSTES – Nous changeons le monde… un mot à la fois!

RECOMMANDATION DE LECTURE…

Recycler un pionnier

On se tape-tu un dinosaure, ou est-ce qu’on recycle un pionnier?

Suite… →
%d blogueurs aiment cette page :