Loading…
Vous êtes ici :  Accueil  >  En primeur  >  Article le plus récent

Pendant que j’y pense…

par   /   17 décembre 2014  /   Aucun commentaire

Et pendant que j'y pense...

«  J’y pense et puis j’oublie (1964) : » — Claude François

CHRONIQUE « LES COULIS DE SAGESSES »

Pendant que j’y pense…

Je voulais vous dire un gros merci de continuer de me lire, de m’aimer (me « Liker » sur les réseaux), de me partager et surtout de recommander mes services à vos amis et collègues. L’année qui s’achève fut riche en leçons de toutes sortes, pour lesquelles je suis reconnaissant.

Comme vous le savez, je partage mon quotidien entre mon écran et mon clavier; geôliers discrets de mes secrets les plus loufoques, et de mes idées les plus géniales. Aujourd’hui, j’aimerais partager avec mes lecteurs une anecdote de mon enfance qui a trouvé son sens à l’automne de ma vie d’adulte.

Je suis un produit de l’après-guerre, né à Montréal QC. en 1953, alors je suis de la génération des « baby-boomers ». Comme plusieurs de ma génération, j’ai grandi dans l’ombre d’Elvis « the pelvis » Presley, de Jerry Lee Lewis, Frank Sinatra, Dean Martin, Bob Seger, Bob Dylan, les Stones et les Beatles, et comme plusieurs de mes chums, j’ai commencé à me pavaner devant un miroir à jouer de la « air guitar ».

Mes parents ignoraient que leur néo-adolescent se voyait déjà comme une vedette de la « Ed Sullivan Show », bien qu’ils m’ont généreusement offerts ma toute première guitare dans le cadre d’un Noël célébré en famille dans un chalet loué, situé quelque part au beau milieu d’arbres qui se connaissent et se côtoient dans une forêt des Laurentides.

Mon cousin et moi déballions à toute vitesse la côte qui passait devant le chalet, chacun au guidon d’un beau gros Snow Cruiser bleu avec lequel j’ai embouti la Cadillac (pas juste rouge, mais candy apple red… savez-vous comment rouge que c’est le candy apple red?) de mon parrain… et par surcroît le propriétaire des deux motoneiges. Sans faire le bilan des dommages à la Cadillac rutilante de mon cher oncle, je savais que la Snow Cruiser ressemblait plus à un tas de ferraille qu’à un véhicule récupérable.

Quant à moi, la police du karma devait être en patrouille ce jour-là, car je n’ai perdu que l’ongle de l’annulaire de ma main gauche, offrant un répit additionnel de quelques mois à ma pauvre mère, précédant l’assaut de mon adolescence et de la musique « folk rock ».

Dans le fond, mon incapacité de gratter ma nouvelle acquisition m’a donné le temps d’apprécier l’instrument et d’apprivoiser le défi que représentait son apprentissage. Cela à renforcé une leçon de mon grand-père qui me disait, « Tutto viene a chi sa aspettare! » (Tout vient à point à qui sait attendre), et il avait bien raison!

Même si je ne suis pas devenu la bête de scène que je m’imaginais être, j’ai gagné quelques poignées de change à jouer dans les cafés étudiants et les spectacles de variétés. Plus tard, mon fils a repris le flambeau de la musique; un flambeau qu’il a fièrement porté jusqu’à sa mort tragique à l’âge de 20 ans. Ma fille, quant à elle, a marié sa propre vedette du rock, m’offrant deux petites-filles talentueuses, dont l’une joue de la guitare et l’autre l’accompagne en chantant.

La leçon de mon grand-père ne s’est pas perdue, mais elle a pris tout son sens dans ma vie entrepreneuriale, gouvernée par trois grands principes:

  1. On ne sait jamais
  2. On ne doit se fier que sur sur soi-même
  3. On ne doit pas perdre son temps inutilement.

Certaines considérations relèvent du destin, d’autres d’un travail assidu et soutenu. Pour quelques rares privilégiés de ce monde, une bonne étoile éclaire leur progression vers le succès. C’est ça qu’ils voulaient dire quand ils parlaient de persistance, de ne jamais lâcher prise… quand nos pères nous disaient qu’un homme ne change jamais d’idée, ou qu’un homme ne pleure pas. Nos aïeux essayaient, tant bien que mal, de nous inculquer les grandes leçons de la vie; soit le plus beau cadeau qu’ils pouvaient nous léguer.

Aujourd’hui, c’est à mon tour de vous affirmer que « Tutto viene a chi sa aspettare! » (Tout vient à point à qui sait attendre.) Ça ne se manifestera pas sur commande, mais si vous y croyez et que vous y mettez les efforts, vous avez une longueur d’avance sur un éventuel compétiteur.

Il ne faut pas, cependant, perdre son temps à attendre inutilement. Il faut aller au-devant des évènements et créer ses propres opportunités! Voilà ce que je vous souhaite pour 2015.

À tous, j’aimerais souhaiter un très joyeux Noël et une nouvelle année prospère.

Qu’en dites-vous?

(Partagez votre point de vue via le formulaire au bas du texte.)

Michel A. Di Iorio, fondateur de LA COULISSE

Sources et références

Pour jouir d’une visibilité privilégiée dans une revue spécialisée, lue par des collègues, partenaires, fournisseurs, compétiteurs et T/A (anciens, en devenir et actuels)… annoncez dans « LA COULISSE ».  

La simplicité vaut son pesant d’or! Avec « LA COULISSE », votre site Web peut être en ligne en moins de temps et à peu de frais pour véhiculer votre message! Communiquez avec nous au (514) 994-0967 pour connaitre nos forfaits Webs et publicitaires. Nous offrons des forfaits pour tous les budgets, incluant une option Web sur plateforme WordPress, accessible aux travailleurs autonomes et aux petits entrepreneurs.

« LA COULISSE » offre un topo gratuit sur le monde insolite du Québec entrepreneurial. Suivez-nous dans la coulisse à la recherche de novateurs québécois méconnus du nouveau millénaire, et découvrez une multitude d’outils pour vous aider à réaliser votre rêve de lancer votre propre entreprise!

Nous connaissons tous la valeur d’une publicité efficace, mais peu de travailleurs autonomes disposent d’un budget publicitaire bien garni pour lancer leur nouvelle entreprise avec assurance.

La publicité, c’est souvent une affaire de gros sous, mais « LA COULISSE » ne voit pas les choses ainsi. Ses promoteurs savent combien il est difficile de se démarquer, faute de liquidités.

« LA COULISSE » lève le voile sur l’entrepreneur fantôme qui travaille de son garage, ou tout bêtement du coin de sa table de cuisine pour vous offrir une marchandise ou un service de qualité, à prix et à conditions avantageuses!

« LA COULISSE » vous propose des histoires insolites et cocasses, ainsi qu’un coup d’oeil privilégié sur les dessous du Québec entrepreneurial en vous présentant les novateurs méconnus du Québec.

Joignez-vous à « LA COULISSE » pour un bref survol du Québec de demain, grâce aux efforts conjugués des travailleurs autonomes et des entrepreneurs québécois d’aujourd’hui!

lacoulisse.ca (514) 994-0967

Vous avez une bonne plume?

Vous avez vécu une situation cocasse ou insolite, cueillie, murie, vieillie ou même pourrie dans l’univers du travail autonome? Si vous croyez que d’autres apprécieraient votre anecdote, rendez-vous ICI pour connaître les critères de soumission d’articles à « LA COULISSE ».

Faites connaître LA COULISSE à vos amis et collègues entrepreneurs / travailleurs autonomes… 

Vous avez apprécié ce billet? Aidez-moi à faire connaître LA COULISSE en partageant ce billet sur vos réseaux sociaux. Pour ce faire, vous n’avez qu’à cliquer sur les icônes des réseaux sociaux que vous utilisez.

Merci.

À propos de l'auteur...

Fondateur et rédacteur en chef de LA COULISSE

MICHEL A. DI IORIO, fondateur et rédacteur en chef de « LA COULISSE » a troqué, au tournant du siècle dernier, la vie publique et la notoriété pour exercer une carrière moins flamboyante, bien qu'aussi satisfaisante. À ces fins, et comme véhicule, il a fondé « LES MOTS JUSTES », d’où il exerce depuis lors la profession d'artisan des mots et traducteur. Il répond (par télétravail) aux besoins de sa clientèle; petits et plus gros... riches et moins riches... publics et privés. Il écrit et traduit pour ceux qui ne savent pas comment, qui ne peuvent pas, qui n’ont pas le temps ou qui ne sont tout simplement pas de très bons rédacteurs, laissant ses clients libres de poursuivre leurs activités principales.

 

Plus de 30 années à œuvrer dans les arènes politiques, commerciales et privées ont contribué au perfectionnement de ses compétences, faisant de lui un communicateur respecté, dont les avis et les conseils sont recherchés. Dix-sept de ces années furent consacrées aux services d’urgence, toutes branches confondues. Une plume fertile et le désir de redonner lui ont valu un siège au sein d’un nombre de comités de sélection de projets et de conseils d’administration d’associations régionales et de chambres de commerce. Ces opportunités, combinées à la notoriété acquise comme spécialiste de la communication en politique provinciale, ont contribué à paver le parcours menant à sa vocation d’écrivain public et traducteur. Ses compétences continuent de commander l’admiration et le respect de ses pairs.

 

Un visionnaire de la communication, Michel s’est adapté au marché évolutif à l'aube du nouveau millénaire en offrant un ensemble de services en communication, conçu pour les petites et moyennes entreprises, en misant sur une approche personnalisée, et le respect absolu des dates de tombée.

 

Il greffa à son offre un service d’hébergement Web géré, ainsi que les services connexes afin de mieux servir une clientèle évolutive, à la recherche de solutions clé en main facilement accessibles.

 

Depuis 2013, il rédige et publie le magazine « LA COULISSE » (lacoulisse.ca), qui offre un topo sur l'entrepreneur québécois du nouveau millénaire, ainsi qu'une vitrine sur les entrepreneurs obscurs qui n'ont pas pignon sur rue.

 

Il comprend parfaitement les enjeux politiques et les défis linguistiques associés aux affaires dans sa province natale, ainsi que dans le reste du Canada.

 

Pour « LES MOTS JUSTES », il n’y a tout simplement pas de meilleur choix!

 

Services : Conception-rédaction / traduction / révision de texte / réécriture (français / anglais / français), Services Web.

 

Michel possède une solide expérience de la communication commerciale, des services d’urgence et de la politique. Originaire du Québec, il maitrise les deux langues officielles du Canada avec autant de flair.

 

Que ce soit au Québec, en Amérique du Nord, ou ailleurs dans le monde, « LES MOTS JUSTES » de Michel A. Di Iorio seront à votre service pour véhiculer votre message...

 

LES MOTS JUSTES - Nous changeons le monde... un mot à la fois!

Laisser un commentaire

RECOMMANDATION DE LECTURE…

La vision et le pragmatisme

Le making of « Cartierville et son parc Belmont © » épisode 9

Suite… →
%d blogueurs aiment cette page :