Loading…
Vous êtes ici :  Accueil  >  En primeur  >  Article le plus récent

Une nouvelle forme d’illettrisme…

par   /   23 avril 2014  /   Aucun commentaire

hipertexto_transferencia de dados

Nouvelle forme d’illettrisme…

« L’absence de compétences numériques est une nouvelle forme d’illettrisme. » Proverbe nouveau… par Neelie Kroes

CHRONIQUE – LES  PROFESSIONNELS

« Quand j’étais enfant, il s’agissait d’apprendre à lire et à écrire. Aujourd’hui, il faut apprendre à faire des recherches sur Internet et à programmer. Lorsqu’on veut réaliser un rêve ou qu’on rêve d’un métier, on a aujourd’hui besoin de compétences numériques et de l’Internet […] » 

« D’ici 2020 – autant dire demain – 90 % des emplois nécessiteront des compétences numériques, et nous ne sommes pas prêts »  –  Neelie Kroes, Vice-Présidente de la Commission européenne.

Hmmm… Il s’agit d’un malaise progressivement partagé entre les entrepreneurs du troisième millénaire, car la majorité des T/A au Québec répondent aux critères ci-dessous, selon un récent sondage d’agent Solo :

LE PORTRAIT-TYPE DU TRAVAILLEUR AUTONOME AU QUÉBEC

Le travailleur autonome est :

  • un universitaire – à 65%;
  • âgé de 35 ans et plus – à 71 %;
  • en couple (marié, conjoint de fait, divorcé ou veuf) – à 74%;
  • expérience dans sa spécialité depuis 10 ans ou plus – à 65 %;
  • et il est T.A. depuis 4 ans ou plus – à 64 %

La plupart ont donc quitté les réseaux scolaires réguliers avant l’acceptation et  l’utilisation régulière de tous ces gadgets technologiques que nous achetons aujourd’hui à nos petits enfants au lieu des jouets de jadis. La plupart possèdent donc une compétence limitée, et des habiletés modestes en informatique. Leurs connaissances, pour plusieurs, se limitent à la suite d’outils la plus courante (du genre Microsoft Office ou l’équivalent), et peut-être un logiciel maison qu’ils doivent maitriser dans leur travail quotidien. Peu ont franchi le seuil du strictement nécessaire, et ceux qui l’ont fait ont acquis leurs compétences après s’être livrés à une formation tardive sur leur trajet de vie.

Celles et ceux qui luttent avec les limitations associées à cet illettrisme nouveau genre font appel à des services spécialisés pour assurer la mise en ligne d’un site Web à la mesure de leur ambitions et budget. Ces services comprennent typiquement l’installation, la configuration, l’entretien, la sécurité et le banc d’essai, les comptes de courriel, etc. Des services plus exigeants peuvent être offerts à la pige (ie., le marketing et les réseaux sociaux, la publicité, la mise-à-jour et le suivi régulier d’un site Web.

Quelques-uns se font attendre, refusant de bouger tant qu’ils ne seront pas absolument convaincus du besoin incontournable des nouvelles technologies dans leurs places d’affaires. En d’autres mots, quand ils en seront acculés au mur…

Les intervenants

Il existe tellement de spécialisations en informatique de nos jours, que les honoraires demandés en échange d’un service quelconque peuvent varier selon les technologies choisies par le client. Et comment peut-il évaluer le retour sur son investissement?

Tout d’abord, il faut utiliser son gros bon sens, car les grands principes des affaires demeurent immuables. Selon le résultat recherché, on ajustera son ‘marketing mix’ pour diffuser son offre à la clientèle voulue. La différence de nos jours est célébrée à travers les nouvelles technologies. Sans être une panacée, la Toile offre un médium additionnel et fascinant pour véhiculer son message. Selon les tendances, l’importance de la Toile dans notre arsenal grandit toujours, et il y en a même qui disent qu’il va remplacer le papier comme médium. Malheureusement, les solutions gratuites n’existent pas. Cependant, les nouvelles technologies offrent des solutions généreuses et conviviales, incorporant les couleurs et s’identifiant au domaine d’activité du client pour un prix accessible. Même si chaque cas est strictement unique, il existe des solutions accessibles pour tous.

La question se tourne alors vers le choix d’intervenant pour nous aider à franchir le seuil de la modernisation de nos communications, et de notre image public; et encore là, le gros bon sens devient notre meilleur allié. Pourvu qu’on ne s’improvise pas soi-même comme un pro du Web (on reverra ces derniers un peu plus tard, quand ils auront compris), notre GBS nous conseillera sur la pertinence d’une option versus une autre, d’une technologie accessible et bien rodée, ou d’une nouvelle création Web (un budget modeste contre un budget notablement plus généreux).

J’affiche souvent un sourire amusé devant le manque de familiarité des gens avec les limites de l’imagerie sur le Web, la valeur réelle de l’espace blanc et leur réticence à l’applaudir. Plusieurs s’imaginent que tous les espaces blancs doivent être utilisés pour maximiser les chances de retombées positives… mais ça ne marche pas comme ça. Un document, quel qu’il soit, perd son intérêt s’il est trop chargé. Les espaces blancs contribuent à la mise en valeur des éléments importants, et il faut l’utiliser judicieusement pour maximiser son efficacité. Les gens sont foncièrement nonchalants, et ils n’aiment pas se sentir engloutir par de la publicité.

C’est pour ça que les « vieux renards » préfèrent s’en remettre à un professionnel en qui ils ont confiance plutôt qu’à un beau-frère qui ne fait ça que comme loisir.

Je vous propose de lire mes billets antérieurs à ce sujet à même la section Sources et références, ci-dessous. Ils explorent ces questions épineuses en profondeur au bénéfice des récalcitrants.

Michel A. Di Iorio, fondateur de LA COULISSE

Sources et références

La simplicité vaut son pesant d’or! Avec LA COULISSE, votre site Web peut être en ligne en moins de temps et à peu de frais pour véhiculer votre message! Communiquez avec nous au (514) 994-0967 pour connaitre nos forfaits publicitaires. Nous offrons des forfaits pour tous les budgets, incluant une option Web sur plateforme WordPress, accessible aux travailleurs autonomes et aux petits entrepreneurs.

« LA COULISSE » vous offre un topo hebdomadaire sur le monde insolite du Québec entrepreneurial. Suivez-nous dans la coulisse à la recherche de novateurs québécois méconnus du nouveau millénaire, et découvrez une multitude d’outils pour vous aider à réaliser votre rêve de lancer votre propre entreprise!

Nous connaissons tous la valeur d’une publicité efficace, mais peu de travailleurs autonomes disposent d’un budget publicitaire bien garni pour lancer leur nouvelle entreprise avec assurance.

La publicité, c’est souvent une affaire de gros sous, mais LA COULISSE ne voit pas les choses ainsi. Ses promoteurs savent combien il est difficile de se démarquer, faute de liquidités.

LA COULISSE lève le voile sur l’entrepreneur fantôme qui travaille de son garage, ou tout bêtement du coin de sa table de cuisine pour vous offrir une marchandise ou un service de qualité, à prix et à conditions avantageuses!

LA COULISSE vous propose des histoires insolites et cocasses, ainsi qu’un coup d’oeil privilégié sur les dessous du Québec entrepreneurial en vous présentant les novateurs méconnus du Québec.

Joignez-vous à LA COULISSE pour un survol du Québec de demain, grâce aux efforts conjugués des travailleurs autonomes et des entrepreneurs québécois d’aujourd’hui!

lacoulisse.ca (514) 994-0967

Cadeaux de bienvenue

Une copie numérisée de l’oeuvre de Napoléon Hill

« Réfléchissez et Devenez Riche » Cliquez ICI

… et un livre bien connu de Wallace D. Wattles

« La Science de la Richesse » Cliquez ICI

Une gracieuseté de LA COULISSE

2parchment-c

Vous avez une bonne plume?

Vous avez vécu une situation cocasse ou insolite, cueillie, murie, vieillie ou même pourrie dans l’univers du travail autonome? Si vous croyez que d’autres apprécieraient votre anecdote, rendez-vous ICI pour connaître les critères de soumission d’articles à LA COULISSE.

À propos de l'auteur...

Fondateur et rédacteur en chef de LA COULISSE

MICHEL A. DI IORIO, fondateur et rédacteur en chef de « LA COULISSE » a troqué, au tournant du siècle dernier, la vie publique et la notoriété pour exercer une carrière moins flamboyante, bien qu'aussi satisfaisante. À ces fins, et comme véhicule, il a fondé « LES MOTS JUSTES », d’où il exerce depuis lors la profession d'artisan des mots et traducteur. Il répond (par télétravail) aux besoins de sa clientèle; petits et plus gros... riches et moins riches... publics et privés. Il écrit et traduit pour ceux qui ne savent pas comment, qui ne peuvent pas, qui n’ont pas le temps ou qui ne sont tout simplement pas de très bons rédacteurs, laissant ses clients libres de poursuivre leurs activités principales.

 

Plus de 30 années à œuvrer dans les arènes politiques, commerciales et privées ont contribué au perfectionnement de ses compétences, faisant de lui un communicateur respecté, dont les avis et les conseils sont recherchés. Dix-sept de ces années furent consacrées aux services d’urgence, toutes branches confondues. Une plume fertile et le désir de redonner lui ont valu un siège au sein d’un nombre de comités de sélection de projets et de conseils d’administration d’associations régionales et de chambres de commerce. Ces opportunités, combinées à la notoriété acquise comme spécialiste de la communication en politique provinciale, ont contribué à paver le parcours menant à sa vocation d’écrivain public et traducteur. Ses compétences continuent de commander l’admiration et le respect de ses pairs.

 

Un visionnaire de la communication, Michel s’est adapté au marché évolutif à l'aube du nouveau millénaire en offrant un ensemble de services en communication, conçu pour les petites et moyennes entreprises, en misant sur une approche personnalisée, et le respect absolu des dates de tombée.

 

Il greffa à son offre un service d’hébergement Web géré, ainsi que les services connexes afin de mieux servir une clientèle évolutive, à la recherche de solutions clé en main facilement accessibles.

 

Depuis 2013, il rédige et publie le magazine « LA COULISSE » (lacoulisse.ca), qui offre un topo sur l'entrepreneur québécois du nouveau millénaire, ainsi qu'une vitrine sur les entrepreneurs obscurs qui n'ont pas pignon sur rue.

 

Il comprend parfaitement les enjeux politiques et les défis linguistiques associés aux affaires dans sa province natale, ainsi que dans le reste du Canada.

 

Pour « LES MOTS JUSTES », il n’y a tout simplement pas de meilleur choix!

 

Services : Conception-rédaction / traduction / révision de texte / réécriture (français / anglais / français), Services Web.

 

Michel possède une solide expérience de la communication commerciale, des services d’urgence et de la politique. Originaire du Québec, il maitrise les deux langues officielles du Canada avec autant de flair.

 

Que ce soit au Québec, en Amérique du Nord, ou ailleurs dans le monde, « LES MOTS JUSTES » de Michel A. Di Iorio seront à votre service pour véhiculer votre message...

 

LES MOTS JUSTES - Nous changeons le monde... un mot à la fois!

Laisser un commentaire

RECOMMANDATION DE LECTURE…

Quelques régurgitées…

Suite… →
%d blogueurs aiment cette page :