Loading…
Vous êtes ici :  Accueil  >  En primeur  >  Les coulis de sagesse...  >  Article le plus récent

Les statistiques ne disent pas tout…

par   /   22 juillet 2013  /   Aucun commentaire

Statistiques

que 98 % des statistiques sont inventées. ~ Auteur inconnu

CHRONIQUE – LES COULIS de SAGESSES

Les statistiques ne disent donc pas tout…

On a tous lu ça quelque part, n’est-ce pas? De plus, on peut les faire chanter une opérette, si la situation l’exige. Certains commentateurs sportifs et entraîneurs fébriles citent des statistiques comme s’ils étaient des versets bibliques, prêtant ainsi une pseudo crédibilité à leurs dires. Dans les faits, les entraîneurs d’équipes gagnantes les utilisent pour vanter leurs qualités d’entraîneurs, tandis que les entraîneurs d’équipes perdantes utilisent ces mêmes statistiques pour expliquer leur déception devant une performance douteuse par un joueur ou une équipe.

Ne mettez pas votre confiance dans ce que disent les statistiques jusqu’à ce que vous observiez attentivement ce qu’elles ne disent pas. ~ Auteur inconnu

On dit que les politiciens sont des maîtres incontestés sur l’échiquier des statistiques, car ils les manipulent pour expliquer ou justifier à peu près n’importe quoi, souvent par la peur, mais ils ne sont pas seuls à le faire. Les employeurs utilisent les chiffres pour justifier leurs investissements, leurs politiques salariales, leurs menaces, même la fermeture d’une usine, d’un magasin ou d’un département.

Savoir comment utiliser les statistiques c’est comme obtenir la capacité de séparer le blé de l’ivraie. ~ Auteur inconnu

L’agent de publicité, quant à lui, joue sur les attitudes cognitives, affectives ou conatives des consommateurs, parfois à l’aide de statistiques vérifiables, pour nous influencer dans l’adoption d’une quelconque attitude, opinion, produit ou service, en sollicitant notre jugement, notre reconnaissance, notre fidélité de marque, notre désir de plaire, et notre ego.

Contrairement à l’agent de publicité, le journaliste tente de respecter un principe d’objectivité en imposant une distance critique entre les faits et sa propre interprétation des faits. Cependant, son absence d’expertise ne permet pas toujours de garantir l’objectivité des informations divulguées, et les opinions exprimées se basent parfois sur des statistiques erronées ou prises hors de contexte.

Des organismes compétents véhiculent une mise en garde portant sur les risques associés à une interprétation sommaire des statistiques publiées. Statistique Canada, entre autres, explique qu’il ne faut pas présumer que les statistiques révèlent, à elles seules, tout ce qui est requis pour l’établissement de prévisions fiables. Il y a un risque associé aux prévisions qui ne tiennent pas compte d’autres renseignements sur les éventualités, ou facteurs qui pourraient entraîner un changement. Ils reconnaissent qu’il serait prudent de recourir à l’expertise des services spécialisés avant de tirer des conclusions hâtives.

Une affirmation positive contemporaine populaire préconise que « Peu importe ce que les statistiques disent, je suis une exception à la règle. » En se fiant sur la sagesse de cette affirmation, on ferait bien de se méfier des statistiques, car elles ne disent pas tout… et en conséquence, elles ne sont pas infaillibles. Elles servent, lorsqu’interprétées à la lumière d’un complément de détails et d’indices associés, à nous aider à prendre des décisions éclairées.

Michel A. Di Iorio, fondateur de LA COULISSE

Sources et références

DÉFI

Aux amateurs de chasses aux trésors J’ai inséré un lien sur une des pages du magazine pour télécharger une copie numérisée de l’oeuvre de Napoléon Hill…

« Réfléchissez et Devenez Riche »

… et un autre vers le livre de Wallace D. Wattles…

« La Science de la Richesse »

Parcourez les pages du magazine pour les trouver – gracieuseté de LA COULISSE

À propos de l'auteur...

Fondateur et rédacteur en chef de LA COULISSE

MICHEL A. DI IORIO, fondateur et rédacteur en chef de « LA COULISSE » a troqué, au tournant du siècle dernier, la vie publique et la notoriété pour exercer une carrière moins flamboyante, bien qu'aussi satisfaisante. À ces fins, et comme véhicule, il a fondé « LES MOTS JUSTES », d’où il exerce depuis lors la profession d'artisan des mots et traducteur. Il répond (par télétravail) aux besoins de sa clientèle; petits et plus gros... riches et moins riches... publics et privés. Il écrit et traduit pour ceux qui ne savent pas comment, qui ne peuvent pas, qui n’ont pas le temps ou qui ne sont tout simplement pas de très bons rédacteurs, laissant ses clients libres de poursuivre leurs activités principales.

 

Plus de 30 années à œuvrer dans les arènes politiques, commerciales et privées ont contribué au perfectionnement de ses compétences, faisant de lui un communicateur respecté, dont les avis et les conseils sont recherchés. Dix-sept de ces années furent consacrées aux services d’urgence, toutes branches confondues. Une plume fertile et le désir de redonner lui ont valu un siège au sein d’un nombre de comités de sélection de projets et de conseils d’administration d’associations régionales et de chambres de commerce. Ces opportunités, combinées à la notoriété acquise comme spécialiste de la communication en politique provinciale, ont contribué à paver le parcours menant à sa vocation d’écrivain public et traducteur. Ses compétences continuent de commander l’admiration et le respect de ses pairs.

 

Un visionnaire de la communication, Michel s’est adapté au marché évolutif à l'aube du nouveau millénaire en offrant un ensemble de services en communication, conçu pour les petites et moyennes entreprises, en misant sur une approche personnalisée, et le respect absolu des dates de tombée.

 

Il greffa à son offre un service d’hébergement Web géré, ainsi que les services connexes afin de mieux servir une clientèle évolutive, à la recherche de solutions clé en main facilement accessibles.

 

Depuis 2013, il rédige et publie le magazine « LA COULISSE » (lacoulisse.ca), qui offre un topo sur l'entrepreneur québécois du nouveau millénaire, ainsi qu'une vitrine sur les entrepreneurs obscurs qui n'ont pas pignon sur rue.

 

Il comprend parfaitement les enjeux politiques et les défis linguistiques associés aux affaires dans sa province natale, ainsi que dans le reste du Canada.

 

Pour « LES MOTS JUSTES », il n’y a tout simplement pas de meilleur choix!

 

Services : Conception-rédaction / traduction / révision de texte / réécriture (français / anglais / français), Services Web.

 

Michel possède une solide expérience de la communication commerciale, des services d’urgence et de la politique. Originaire du Québec, il maitrise les deux langues officielles du Canada avec autant de flair.

 

Que ce soit au Québec, en Amérique du Nord, ou ailleurs dans le monde, « LES MOTS JUSTES » de Michel A. Di Iorio seront à votre service pour véhiculer votre message...

 

LES MOTS JUSTES - Nous changeons le monde... un mot à la fois!

Laisser un commentaire

RECOMMANDATION DE LECTURE…

Que reste-t-il du parc Belmont?

Le making of « Cartierville et son parc Belmont © » épisode 7

Suite… →
%d blogueurs aiment cette page :