Loading…
Vous êtes ici :  Accueil  >  En primeur  >  Article le plus récent

L’aventure de l’ennui

par   /   20 mai 2015  /   Aucun commentaire

« Je m’ennuie à mourir, mais l’ennui, c’est que je n’en meurs pas! »
— M. Arnaud 

« L’ennui est peut-être le père de l’invention, il est aussi l’oncle à Indiana Jones! »
— Michel A. Di Iorio

Les COULIS de SAGESSE

L’aventure de l’ennui…

L’aventure pour moi débuta vers l’âge de huit ans, dans une banlieue de Los Angeles, où je m’ennuyais à mourir. J’étais l’enfant unique d’un couple d’expatriés qui travaillait à l’extérieur pour arrondir ses fins de mois et alimenter sa poursuite du rêve américain. Me sentant un peu abandonné, j’éprouvais le besoin de m’assurer la loyauté de mes amis (nous n’étions que de jeunes gamins à l’époque). Pour y arriver, j’ai fondé un club fermé, composé que de ses quatre membres fondateurs. Nous avions un mot de passe, une accolade rituelle, des règles de conduite, un serment d’allégeance, et une promesse de loyauté. Nous avions même élaboré un code de mesures disciplinaires en cas de transgression auxdites règles. Lesdites mesures devaient être un peu exagérées, car le club n’a pas duré longtemps…

À la recherche de mon MOI, j’ai gradué à tour de rôle aux louveteaux, aux Boy Scouts, aux organismes sociaux (YMCA), aux ligues de sports organisés (baseball, football), aux cadets de l’armée, aux clubs de jeunesse, à quelques orchestres de ma jeunesse, à un clan d’amis tissé des fibres du sport organisé et de la musique Folk-Rock. J’étais à la recherche de moi-même, et plus je cherchais, plus je m’enlisais dans un marasme d’emplois sans lendemain, sans bénéfices et trop souvent sans paie… jusqu’au jour où j’ai réalisé que mon avenir était intimement lié à mon projet d’études. Je suis donc retourné polir les bancs d’école pendant quelque temps.

Ma carrière a fait du coq à l’âne avant de s’essouffler, passant de plongeur et aide-livreur à modèle masculin, musicien, etc. Son essoufflement éventuel m’accorda le répit qu’il me fallut pour évaluer mes options. Mon trajet m’avait habillé en modèle masculin, étourdi de sa musique, de ses mœurs et de sa poésie, pour m’assagir avec l’expérience du vécu. Tandis que les circonstances de la vie ont motivé mes décisions les plus pénibles; les autres étaient remises en question selon leur lucrativité, et mes élans du moment. En rétrospective, mes élans jouissaient d’une priorité évidente, dont j’étais devenu un complice malsain…

Par exemple : j’ai choisi sciemment d’abandonner la sécurité d’emploi, le statut et le salaire enviable d’un poste cadre au service d’une grande entreprise (un poste-cadre était considéré comme enviable), en échange de l’incertitude d’un avenir viable dans le domaine préhospitalier des années soixante-dix.

J’étais toujours attiré par l’aventure de l’inconnu; je voulais « aider les autres » comme j’avais prêché à qui voulait m’entendre dans mon discours d’adolescence. C’est durant cette période de réalisation de soi que deux choses marquantes se sont produites :

  1. Mon fils est venu au monde. Ce fut un « bébé bleu » dont le pire crime fut de manifester son goût de vivre, et
  2. l’opportunité de me former (pour venir en aide à mon fils) dans le cadre d’un projet pilote pour former des techniciens médicaux au niveau de Paramedic au milieu des années soixante-dix.

C’était un coup double pour moi, et rien n’avait plus d’importance que la survie de mon enfant. J’occupais déjà une fonction d’assistant médical. J’ai donc fait le saut dans une décennie de formations et d’expériences complémentaires qui m’ont quasiment transformé en super héros, une carrière prématurément écourtée par un malheureux accident de travail qui me destitua de mes super pouvoirs (sauver des vies), soit ma profession choisie, m’obligeant de tirer les ficelles de mes « fils conducteurs ». Dans mon cas, le fil conducteur qui reliait mes emplois passait par la plume volubile qui m’avait talonnée depuis mon enfance.

Malgré des séquelles qui m’empêchaient de retourner sur le terrain, je voulais toujours « aider les autres ». Les circonstances de la vie se sont ralliées aux opportunités qui se sont manifestées dans ma vie pour m’indiquer une voie à paver de mes mots, et ma faim me guida pour le reste.

L’aventure de l’ennui s’était soldée par un drôle de paradoxe. L’ennui de mon enfance s’étant transformé en solitude, c’est cette solitude qui me poussa à fonder une entreprise. Un concours de circonstances, me direz-vous? La vie en regorge.

L’ennui m’a poussé dans la bonne direction. Je me suis juste ouvert les yeux…

Michel A. Di Iorio, fondateur de LA COULISSE

Sources et références

pr-sample2

Pour jouir d’une visibilité privilégiée dans une revue spécialisée, lue par des collègues, partenaires, fournisseurs, compétiteurs et T/A (anciens, en devenir et actuels)… annoncez-vous dans « LA COULISSE ».  

La simplicité vaut son pesant d’or! Avec « LA COULISSE », votre site Web peut être en ligne en moins de temps et à peu de frais pour véhiculer votre message! Communiquez avec nous au (514) 994-0967 pour connaitre nos forfaits Webs et publicitaires. Nous offrons des forfaits pour tous les budgets, incluant une option Web sur plateforme WordPress, accessible aux travailleurs autonomes et aux petits entrepreneurs.

« LA COULISSE » offre un topo gratuit sur le monde insolite du Québec entrepreneurial. Suivez-nous dans la coulisse à la recherche de novateurs québécois méconnus du nouveau millénaire, et découvrez une multitude d’outils pour vous aider à réaliser votre rêve de lancer votre propre entreprise!

Nous connaissons tous la valeur d’une publicité efficace, mais peu de travailleurs autonomes disposent d’un budget publicitaire bien garni pour lancer leur nouvelle entreprise avec assurance.

La publicité, c’est souvent une affaire de gros sous, mais « LA COULISSE » ne voit pas les choses ainsi. Ses promoteurs savent combien il est difficile de se démarquer, faute de liquidités.

« LA COULISSE » lève le voile sur l’entrepreneur fantôme qui travaille de son garage, ou tout bêtement du coin de sa table de cuisine pour vous offrir une marchandise ou un service de qualité, à prix et à conditions avantageuses!

« LA COULISSE » vous propose des histoires insolites et cocasses, ainsi qu’un coup d’oeil privilégié sur les dessous du Québec entrepreneurial en vous présentant les novateurs méconnus du Québec.

Joignez-vous à « LA COULISSE » pour un bref survol du Québec de demain, grâce aux efforts conjugués des travailleurs autonomes et des entrepreneurs québécois d’aujourd’hui!

lacoulisse.ca (514) 994-0967

writers29

Vous avez une bonne plume?

Vous avez vécu une situation cocasse ou insolite, cueillie, murie, vieillie ou même pourrie dans l’univers du travail autonome? Si vous croyez que d’autres apprécieraient votre anecdote, rendez-vous ICI pour connaître les critères de soumission d’articles à « LA COULISSE ».

Faites connaître LA COULISSE à vos amis et collègues entrepreneurs / travailleurs autonomes… 

Vous avez apprécié ce billet? Aidez-moi à faire connaître LA COULISSE en partageant ce billet sur vos réseaux sociaux. Pour ce faire, vous n’avez qu’à cliquer sur les icônes des réseaux sociaux que vous utilisez.

Merci.

N.B. L’utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire.

À propos de l'auteur...

Fondateur et rédacteur en chef de LA COULISSE

MICHEL A. DI IORIO, fondateur et rédacteur en chef de « LA COULISSE » a troqué, au tournant du siècle dernier, la vie publique et la notoriété pour exercer une carrière moins flamboyante, bien qu'aussi satisfaisante. À ces fins, et comme véhicule, il a fondé « LES MOTS JUSTES », d’où il exerce depuis lors la profession d'artisan des mots et traducteur. Il répond (par télétravail) aux besoins de sa clientèle; petits et plus gros... riches et moins riches... publics et privés. Il écrit et traduit pour ceux qui ne savent pas comment, qui ne peuvent pas, qui n’ont pas le temps ou qui ne sont tout simplement pas de très bons rédacteurs, laissant ses clients libres de poursuivre leurs activités principales.

 

Plus de 30 années à œuvrer dans les arènes politiques, commerciales et privées ont contribué au perfectionnement de ses compétences, faisant de lui un communicateur respecté, dont les avis et les conseils sont recherchés. Dix-sept de ces années furent consacrées aux services d’urgence, toutes branches confondues. Une plume fertile et le désir de redonner lui ont valu un siège au sein d’un nombre de comités de sélection de projets et de conseils d’administration d’associations régionales et de chambres de commerce. Ces opportunités, combinées à la notoriété acquise comme spécialiste de la communication en politique provinciale, ont contribué à paver le parcours menant à sa vocation d’écrivain public et traducteur. Ses compétences continuent de commander l’admiration et le respect de ses pairs.

 

Un visionnaire de la communication, Michel s’est adapté au marché évolutif à l'aube du nouveau millénaire en offrant un ensemble de services en communication, conçu pour les petites et moyennes entreprises, en misant sur une approche personnalisée, et le respect absolu des dates de tombée.

 

Il greffa à son offre un service d’hébergement Web géré, ainsi que les services connexes afin de mieux servir une clientèle évolutive, à la recherche de solutions clé en main facilement accessibles.

 

Depuis 2013, il rédige et publie le magazine « LA COULISSE » (lacoulisse.ca), qui offre un topo sur l'entrepreneur québécois du nouveau millénaire, ainsi qu'une vitrine sur les entrepreneurs obscurs qui n'ont pas pignon sur rue.

 

Il comprend parfaitement les enjeux politiques et les défis linguistiques associés aux affaires dans sa province natale, ainsi que dans le reste du Canada.

 

Pour « LES MOTS JUSTES », il n’y a tout simplement pas de meilleur choix!

 

Services : Conception-rédaction / traduction / révision de texte / réécriture (français / anglais / français), Services Web.

 

Michel possède une solide expérience de la communication commerciale, des services d’urgence et de la politique. Originaire du Québec, il maitrise les deux langues officielles du Canada avec autant de flair.

 

Que ce soit au Québec, en Amérique du Nord, ou ailleurs dans le monde, « LES MOTS JUSTES » de Michel A. Di Iorio seront à votre service pour véhiculer votre message...

 

LES MOTS JUSTES - Nous changeons le monde... un mot à la fois!

Laisser un commentaire

RECOMMANDATION DE LECTURE…

Quelques régurgitées…

Suite… →
%d blogueurs aiment cette page :