Loading…
Vous êtes ici :  Accueil  >  En primeur  >  Article le plus récent

L’ÉCHEC précède le SUCCÈS…

par   /   15 avril 2015  /   Aucun commentaire

« Les choses doivent parfois aller mal avant de bien aller… »Auteur inconnu

« La victoire est savoureuse pour qui sait s’humilier… » — Michel A. Di Iorio

Les COULIS de SAGESSE

L’ÉCHEC précède le SUCCÈS…

Dans la vie comme au travail, l’échec précède presque invariablement le succès, sauf dans le jeu d’échecs. Ce fait notoire tourmente le travailleur autonome, car la majorité de ses erreurs sont inévitables, faute d’expérience. Même s’il commet des erreurs, le travailleur autonome dormirait mieux s’il apprenait d’abord à se pardonner. Il aurait intérêt à apprivoiser l’échec le plus tôt possible, puisque son compagnon de route possède un sens d’humour plutôt acerbe.

Si le sort nous a pourvus d’un cerveau en état de marche, on devrait, en principe, apprendre de nos erreurs. Si l’on persévère dans notre quête, la formule gagnante finira par se manifester, et c’est alors que l’expérience acquise prendra sa valeur. Si l’échec nous paralyse au point de stagner dans le statu quo, nous ne ferons pas ce qu’il faut, et nous ne serons qu’observateurs de la parade qui passe.

Ce qui sépare le maître de l’apprenti est que le premier a échoué plus souvent que le dernier peut même imaginer. Les plus grands succès découlent d’une multitude d’échecs, tous dissimulés quelque part entre les reportages et les hourras. On ne nous parle pas des échecs ayant précédé les grandes réussites, car leurs auteurs en éprouvent une certaine honte. Quand cela se produit, on est malheureusement privés d’une occasion pour apprendre des erreurs de gens qu’on admire et qu’on respecte. Au mieux, on nous le dit des années, voir des décennies après le fait, quand ce n’est pas après la disparition du principal concerné. L’humain apprend de ses erreurs. Il n’apprend rien de ses réussites, si ce n’est qu’il aime réussir.

Malgré ce qu’on nous présente comme image, on sait que les gens prospères échouent encore plus souvent que les autres, car ils ne se contentent pas du statu quo. Au lieu de blâmer quelqu’un d’autre pour leurs insatisfactions, ils essayent obstinément des choses, se retrouvent au tapis plus souvent que pas, se relèvent et foncent dans le tas jusqu’à ce que la victoire leur sourit. Ceux à qui le succès échappe n’essaient, au mieux, que quelques fois, et abandonnent au profit du suivant. Ce qui est encore plus triste, c’est que plusieurs abandonnent juste avant de connaitre le succès. Les plus chanceux ne le sauront jamais, tandis que d’autres se mangeront les bas en apprenant qu’ils ont passé à côté du succès convoité.

Imaginez que vous êtes un client euphorique d’un casino, et que vous avez englouti la quasi-totalité de vos économies à nourrir une machine à sous (slot machine), piastre après piastre après piastre (ça arrive à bien des gens). Les poches vidées par votre engouement devant la certitude de vos chances de faire cracher « la gobeuse », vous êtes obligé de céder votre place pour aller chercher du change, rien que pour apprendre que pendant que vous étiez parti changer votre dernier billet de vingt dollars, un client qui vous a vu nourrir la bête depuis votre arrivé a pris la relève devant « VOTRE » gobeuse de sous, et bien évidemment la chance lui a sourit…

Avez-vous déjà tenté votre chance au tir à l’arc, ou au tir sur cible? Si oui, vous savez que l’échec fait partie de l’apprentissage. Il est tout à fait normal de rater la cible, et ce, plusieurs fois plutôt qu’une, avant de frapper le centre de la cible (le bulls eye), et c’est pareil dans le monde des affaires. L’échec est une étape incontournable avant de savourer la réussite. Ça fait partie du prix à payer pour accéder au podium.

Je lisais un billet il y a quelques jours, rédigé par un jeune consultant en marketing numérique du nom de Thoma Daneau, et intitulé « L’importance de reconnaître ses échecs sur le web ». Dans son billet, Thoma raconte, « Personne ne parle de ses échecs. Alors, quand on a un échec on ne se trouve pas normal, on se trouve plutôt malchanceux, car ça n’arrive à personne d’autre. Pourtant, c’est partout ». En extrapolant l’essentiel de sa déclaration, on voit bien que ce principe s’applique universellement au monde des affaires, et mieux que ça, dans la vie de tous les jours. Pour illustrer ce propos, vous n’avez qu’à vous imaginer les fois que vos enfants sont tombés sur leurs fesses avant de maitriser leur équilibre; c’est la même chose partout. Il n’y a pas de honte là-dedans! 

Le succès, comme une future mariée, aime se laisser désirer un peu avant de se dévoiler. Comme dans l’exemple de la mariée, l’attente aiguise l’appétit et démontre notre persévérance. Même s’il ne se manifeste pas dès le départ, ça ne signifie pas pour autant que le succès ne sera pas de la fête.

Les choses doivent parfois aller mal avant de bien aller.

Racontez-nous votre histoire?   

Michel A. Di Iorio, fondateur de LA COULISSE

Sources et références

pr-sample2

Pour jouir d’une visibilité privilégiée dans une revue spécialisée, lue par des collègues, partenaires, fournisseurs, compétiteurs et T/A (anciens, en devenir et actuels)… annoncez-vous dans « LA COULISSE ».  

La simplicité vaut son pesant d’or! Avec « LA COULISSE », votre site Web peut être en ligne en moins de temps et à peu de frais pour véhiculer votre message! Communiquez avec nous au (514) 994-0967 pour connaitre nos forfaits Webs et publicitaires. Nous offrons des forfaits pour tous les budgets, incluant une option Web sur plateforme WordPress, accessible aux travailleurs autonomes et aux petits entrepreneurs.

« LA COULISSE » offre un topo gratuit sur le monde insolite du Québec entrepreneurial. Suivez-nous dans la coulisse à la recherche de novateurs québécois méconnus du nouveau millénaire, et découvrez une multitude d’outils pour vous aider à réaliser votre rêve de lancer votre propre entreprise!

Nous connaissons tous la valeur d’une publicité efficace, mais peu de travailleurs autonomes disposent d’un budget publicitaire bien garni pour lancer leur nouvelle entreprise avec assurance.

La publicité, c’est souvent une affaire de gros sous, mais « LA COULISSE » ne voit pas les choses ainsi. Ses promoteurs savent combien il est difficile de se démarquer, faute de liquidités.

« LA COULISSE » lève le voile sur l’entrepreneur fantôme qui travaille de son garage, ou tout bêtement du coin de sa table de cuisine pour vous offrir une marchandise ou un service de qualité, à prix et à conditions avantageuses!

« LA COULISSE » vous propose des histoires insolites et cocasses, ainsi qu’un coup d’oeil privilégié sur les dessous du Québec entrepreneurial en vous présentant les novateurs méconnus du Québec.

Joignez-vous à « LA COULISSE » pour un bref survol du Québec de demain, grâce aux efforts conjugués des travailleurs autonomes et des entrepreneurs québécois d’aujourd’hui!

lacoulisse.ca (514) 994-0967

writers29

Vous avez une bonne plume?

Vous avez vécu une situation cocasse ou insolite, cueillie, murie, vieillie ou même pourrie dans l’univers du travail autonome? Si vous croyez que d’autres apprécieraient votre anecdote, rendez-vous ICI pour connaître les critères de soumission d’articles à « LA COULISSE ».

Faites connaître LA COULISSE à vos amis et collègues entrepreneurs / travailleurs autonomes… 

Vous avez apprécié ce billet? Aidez-moi à faire connaître LA COULISSE en partageant ce billet sur vos réseaux sociaux. Pour ce faire, vous n’avez qu’à cliquer sur les icônes des réseaux sociaux que vous utilisez.

Merci.

À propos de l'auteur...

Fondateur et rédacteur en chef de LA COULISSE

MICHEL A. DI IORIO, fondateur et rédacteur en chef de « LA COULISSE » a troqué, au tournant du siècle dernier, la vie publique et la notoriété pour exercer une carrière moins flamboyante, bien qu'aussi satisfaisante. À ces fins, et comme véhicule, il a fondé « LES MOTS JUSTES », d’où il exerce depuis lors la profession d'artisan des mots et traducteur. Il répond (par télétravail) aux besoins de sa clientèle; petits et plus gros... riches et moins riches... publics et privés. Il écrit et traduit pour ceux qui ne savent pas comment, qui ne peuvent pas, qui n’ont pas le temps ou qui ne sont tout simplement pas de très bons rédacteurs, laissant ses clients libres de poursuivre leurs activités principales.

 

Plus de 30 années à œuvrer dans les arènes politiques, commerciales et privées ont contribué au perfectionnement de ses compétences, faisant de lui un communicateur respecté, dont les avis et les conseils sont recherchés. Dix-sept de ces années furent consacrées aux services d’urgence, toutes branches confondues. Une plume fertile et le désir de redonner lui ont valu un siège au sein d’un nombre de comités de sélection de projets et de conseils d’administration d’associations régionales et de chambres de commerce. Ces opportunités, combinées à la notoriété acquise comme spécialiste de la communication en politique provinciale, ont contribué à paver le parcours menant à sa vocation d’écrivain public et traducteur. Ses compétences continuent de commander l’admiration et le respect de ses pairs.

 

Un visionnaire de la communication, Michel s’est adapté au marché évolutif à l'aube du nouveau millénaire en offrant un ensemble de services en communication, conçu pour les petites et moyennes entreprises, en misant sur une approche personnalisée, et le respect absolu des dates de tombée.

 

Il greffa à son offre un service d’hébergement Web géré, ainsi que les services connexes afin de mieux servir une clientèle évolutive, à la recherche de solutions clé en main facilement accessibles.

 

Depuis 2013, il rédige et publie le magazine « LA COULISSE » (lacoulisse.ca), qui offre un topo sur l'entrepreneur québécois du nouveau millénaire, ainsi qu'une vitrine sur les entrepreneurs obscurs qui n'ont pas pignon sur rue.

 

Il comprend parfaitement les enjeux politiques et les défis linguistiques associés aux affaires dans sa province natale, ainsi que dans le reste du Canada.

 

Pour « LES MOTS JUSTES », il n’y a tout simplement pas de meilleur choix!

 

Services : Conception-rédaction / traduction / révision de texte / réécriture (français / anglais / français), Services Web.

 

Michel possède une solide expérience de la communication commerciale, des services d’urgence et de la politique. Originaire du Québec, il maitrise les deux langues officielles du Canada avec autant de flair.

 

Que ce soit au Québec, en Amérique du Nord, ou ailleurs dans le monde, « LES MOTS JUSTES » de Michel A. Di Iorio seront à votre service pour véhiculer votre message...

 

LES MOTS JUSTES - Nous changeons le monde... un mot à la fois!

Laisser un commentaire

RECOMMANDATION DE LECTURE…

Le making of... épisode 10 - les leçons

Le making of « Épisode 10… »

Suite… →
%d blogueurs aiment cette page :