Loading…
Vous êtes ici :  Accueil  >  En primeur  >  Article le plus récent

Inondation 2017-une occasion en or!

par   /   10 mai 2017  /   1 Commentaire

Inondations-2017«Maman tu es la plus belle du monde, car tant d’amour inonde tes jolis yeux.»
— Henri Salvador

«La fête des Mères dans la flotte me porte à réfléchir..
— Michel A. Di Iorio

Les COULIS de SAGESSE

Inondation 2017—une occasion en or! 

Une réflexion empirique à l’intention de travailleurs autonomes actuels et en devenir,
signée Michel A. Di Iorio 

Les inondations 2017 — une occasion en or! Voilà un titre à faire grincer les dents, n’est-ce pas? Il est, à mon avis, plus que pertinent cependant, selon le ou les domaine(s) de vos activités commerciales. Pendant que les uns en tirent un généreux profit découlant de ventes pointues de circonstance (pelles, bottes, combinaisons imperméables de pêche, génératrices à essence, pompes de toutes sortes, linge de circonstance, repas dans les restaurants, frais d’hébergement, etc.), bref – l’outillage, l’attirail et les accessoires et les accomodations utiles pour combattre la crue des eaux, et pour pouvoir se déplacer… d’autres voient une belle occasion pour redonner au prochain ou donner au suivant en contribuant temps, muscles, domicile, talents, et  bonne volonté pour remplir et distribuer des poches de sable, secourir les plus démunis, et accueillir les sinistrés, au moins pendant le temps d’obtenir une aide plus définitive.  

Les travailleurs autonomes n’ont peut-être pas les moyens aussi généreux que les commerçants et industriels bien établis, mais il ont du cœur au ventre, et plusieurs se prêtent à l’aide aux sinistrés. À moins d’arriver d’un long voyage dépourvu de moyens de communication, vous avez sans doute vus, comme moi, la détérioration de la situation pour les sinistrés des inondations près des cours d’eau de notre jolie province, qui depuis le dernier mois a pris des allures de marécages. La population est aux prises avec les conséquences d’une fonte rapide des glaces, une surabondance de précipitations, et des infrastructures incapables de gérer le surplus d’eau occasionnée. Pour compliquer la situation davantage pour les sinistrés, les compagnies d’assurances ne couvriront pas les plus touchés. Je vous ai donc trouvé des renseignements qui risquent de vous être utiles pour la suite des choses…

Des informations pertinentes pour les sinistrés au sujet des assurances :

Les contrats d’assurance couvrent généralement les dommages à votre habitation qui sont causés par des événements imprévisibles, comme les dommages causés par la grêle, la neige, le vent ou le verglas, selon les protections et modalités énumérées dans votre police d’assurance.

Le bémol, c’est que les assureurs n’offrent plus de protection au Québec contre les inondations, car il s’agit d’événements prévisibles, récurrents, répertoriés et connus du gouvernement et des municipalités.

Si votre habitation est sinistrée, voici les étapes à suivre pour obtenir une assistance financière :

  • Communiquez avec votre assureur ou votre courtier en assurance de dommages. Il vérifiera votre contrat d’assurance et vous expliquera la marche à suivre.
  • Informez-vous auprès de votre municipalité. Pour les cas d’inondation, votre municipalité est une intervenante de première ligne. Elle travaille en étroite collaboration avec le gouvernement et le gouvernement peut intervenir, le cas échéant, avec un programme d’aide financière aux sinistrés.
  • Faites l’inventaire de vos biens endommagés ou détruits, en prenant soin de les prendre en photos ou en vidéo avant d’en disposer. La Chambre de l’assurance de dommages vous invite à télécharger une version électronique de l’inventaire des biens (en format Excel) pour vous aider.
  • Si vous devez quitter votre domicile en raison du sinistre, le dédommagement de vos frais de subsistance n’est pas automatique. Plusieurs facteurs seront considérés, comme si vous avez quittés volontairement, ou si vous avez reçu un ordre d’évacuation. Vous aurez donc à vérifier ces points avec votre assureur.
  • Pour ce qui concerne votre véhicule automobile, les polices d’assurance automobile diffèrent des polices d’assurance habitation. Si ces protections sont incluses au contrat, votre véhicule automobile sera probablement couvert. Les protections «Tout risque» couvrent généralement tous les dommages, y compris les dommages causés par les inondations.

Dans tous les cas de sinistres, le consommateur aurait avantage à consulter son assureur d’abord, sa municipalité ensuite, et enfin le gouvernement pour déterminer à quelle assistance il aura droit. Il ne faut pas simplement présumer que vous serez couvert! Avant de procéder au nettoyage, à la rénovation et la reconstruction, consultez votre compagnie ou votre courtier d’assurances pour connaitre la consigne à suivre. Pour en savoir plus sur les étapes à suivre, vous pouvez consulter la Chambre de l’assurance de dommages qui vous offrira des renseignements forts utiles.

Vous pourrez les joindre, au :

Téléphone : 514 842-2591, ou le 1 800 361-7288 (numéro sans frais),
Télécopieur : 514 842-3138, et
à l’adresse de courriel : info@chad.qc.ca

Une occasion en or…

Comme j’insinuais en début de ma réflexion, le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres. Certains seraient tentés de profiter de l’opportunité de faire un peu de sous s’improvisant comme des spécialistes après sinistres en promettant mer et monde dans le cadre de travaux de nettoyage et de rétablissement potentiellement importants de votre demeure. Sachez qu’en ce moment au Québec, n’importe qui peut acheter de l’équipement et se déclarer spécialiste de la restauration après sinistre. Ça ne veut pas dire cependant qu’ils ne saisissent bien les risques associés à leurs interventions, ni les responsabilités qu’ils assument, ni la portée de poursuites éventuelles. La formation n’est pas encore obligatoire. Les acteurs majeurs de l’industrie tentent de faire reconnaitre les membres de leur association (FIRAS) comme des professionnels, mais à ce jour le gouvernement n’a pas avancé dans ce sens. Deux associations qui regroupent les artisans sérieux du domaine de la restauration après sinistres sont :

http://les-mots-justes.net - Services de rédaction et de traduction

La gaffe, et la solution…

La gaffe, si elle existe, est de se fier au premier venu qui cogne sur votre porte pour vous offrir les services de nettoyage après sinistre. En tant que sinistré, la dernière chose que vous avez besoin est de vous faire lancer de la poudre aux yeux par un entrepreneur qui ne sait pas ce qu’il fait.

Si votre assureur se charge de vous trouver les spécialistes que votre situation exige, vous n’aurez pas à vous en soucier. Si vous n’êtes pas assuré, votre municipalité ou le gouvernement pourrait, selon le cas, disposer de listes d’entrepreneurs fiables et habiletés en nettoyage après sinistres à vous soumettre. Si de telles listes n’existent pas, il vous incombera de vous assurer de la compétence et la réputation de l’entrepreneur avant d’engager les travaux.

La solution consiste en premier lieu à suivre les consignes d’urgence émises par les autorités chargées de votre sécurité. Une fois que vous serez en sécurité, vous devrez consulter les instances chargées du rétablissement de votre propriété (assureurs, courtiers, municipalité, gouvernement, et entrepreneurs, le cas échéant), selon votre situation particulière.

N’hésitez pas à demander des références d’anciens clients, ou d’organismes chargés de la surveillance de l’industrie du nettoyage après sinistre. Même si l’accréditation n’existe pas encore dans ce domaine d’activité, certains organismes existent pour mieux vous guider dans votre choix d’intervenants, comme la Fédération de l’industrie de la restauration après sinistre (FIRAS), par exemple.

Mise en garde

Prenez garde de ne pas laisser votre témérité mettre la sécurité de vos proches ni la vôtre en péril, car il n’existe aucune police d’assurance contre l’échec, et le parcours du travailleur autonome est parsemé d’embûches contre lesquelles vous feriez mieux de vous préparer.

Il n’est pas de mon intention d’endosser un quelconque service ou organisme en rédigeant ce billet. Mon intention fut de vous soumettre ma perspective sur les questions soulevées, et de vous offrir quelques pistes de solutions pour vous aider à voir plus clair.

Voilà l’essentiel de ma réflexion. Je vous souhaite la sagesse de Confucius, la vision de Murphy, la chance de Midas, et le temps de vous tricoter le succès que vous convoitez.

Pour les travailleurs autonomes en devenir ou actuels, je vous offre les liens ci-dessous pour vous aider dans vos démarches de recherche.

Mot de la fin… (RESSOURCES)

Pour vous aider dans vos recherches, LA COULISSE met à votre disposition une multitude de liens vers des sites de ressources légales, gouvernementales, techniques, financières, outils en ligne… ICI, ICI et ICI! L’accès vers ces ressources depuis notre site Internet est offert gratuitement, et n’arrêtez pas de lire, car les sections ci-après offrent des outils supplémentaires.

Voilà, c’est à vous de jouer maintenant!

Merci de m’avoir lu. Je vous souhaite une bonne réflexion, une démarche fructueuse, et surtout… une bonne vie!

Michel A. Di Iorio, fondateur de LA COULISSE

Partager mon «X»

Je veux partager mon « X » avec vous qui suivez l’aventure du magazine LA COULISSE depuis son lancement en 2013! Pour y arriver, je vous offre par l’intermédiaire de mes billets hebdomadaires des liens utiles vers des outils pratiques en ligne, et un véhicule pour distribuer votre histoire parmi les travailleurs autonomes actuels et en devenir. Que ces derniers se retrouvent sur Linked-In, Facebook, Twitter, Google+, Pinterest, Reddit, Tumblr ou Pocket, LA COULISSE y cultive une présence en y publiant des billets hebdomadaires, des billets occasionnels signés par ses membres contributeurs, ainsi que des anecdotes tirées du vécu.

À titre d’information, le magazine LA COULISSE double son lectorat chaque année depuis sa fondation. Le magazine s’adresse à un lectorat varié, qui inclut des travailleurs indépendants actuels et en devenir, des journalistes, des chasseurs de têtes, des professionnels, des représentants de divers ministères, des chefs d’entreprise de toutes tailles, des annonceurs, des représentants de compagnies de publicité, des artistes, des agences, des paramédics, des policiers, des pompiers, des fonctionnaires, etc.

Je vous offre un lectorat sérieux qui ne demande qu’à lire vos histoires, que je vous invite à me soumettre en cliquant d’abord sur les critères de sélection afin de vous assurer de respecter ses énoncés. Une fois que vous en aurez pris connaissance, vous n’aurez qu’à me transmettre votre texte par courriel, en prenant soin d’inclure vos coordonnées afin que je puisse communiquer avec vous, au besoin. Veuillez noter que je ne communiquerai qu’avec les auteurs dont les histoires auront été retenues.

Ah oui, j’allais oublier… cette opportunité de partager mon « X » vous est offerte sans frais!

J’ai hâte de vous lire…

Qu’en pensez-vous?

Tout le monde a une histoire à raconter. Si vous désirez partager les opportunités qui ont marqué votre parcours, écrivez-moi à info@lacoulisse.ca, ou sur les réseaux sociaux. N’ayez crainte, il me fera plaisir de vous répondre avec diligence. Votre histoire pourrait aider un travailleur autonome en devenir, alors je vous invite à la partager avec nous dans LA COULISSE.

Je vous souhaite une bonne réflexion, des affaires prospères, et une abondance de poussières de bonheur!

N’hésitez pas à commenter la présente réflexion, et à partager ce lien avec vos amis et collègues.

Michel A. Di Iorio
Rédacteur en chef et fondateur de 
LA COULISSE
Rédaction et publicité : 514.994.0967
info@lacoulisse.ca

PS — Pour faire partie de ma nouvelle liste de distribution, veuillez m’envoyer un courriel à : info@lacoulisse.ca avec la mention « abonnez-moi ». C’est gratuit!

Références et lectures complémentaires

Sources et guides

Médias écrits

Pour annoncer dans LA COULISSE, cliquez ICI

Publicité dans LA COULISSE

pr-sample2

Pour jouir d’une visibilité privilégiée dans une revue spécialisée, lue par des collègues, partenaires, fournisseurs, compétiteurs et T/A (anciens, en devenir et actuels)… annoncez-vous dans « LA COULISSE ».  

La simplicité vaut son pesant d’or! Avec l’aide de « LA COULISSE », votre site Web peut être en ligne en moins de temps et à peu de frais pour véhiculer votre message! Communiquez avec nous au (514) 994-0967 pour connaitre nos forfaits Webs et/ou publicitaires. Nous offrons des forfaits pour tous les besoins/budgets, incluant une option Web gérée sur plateforme WordPress, accessible aux travailleurs autonomes et aux petits entrepreneurs.

« LA COULISSE » offre un topo sur le monde insolite du Québec entrepreneurial. Suivez-nous dans « LA COULISSE » à la recherche de novateurs québécois méconnus, et accédez à une multitude d’outils pour vous aider à lancer votre propre entreprise!

Nous connaissons tous la valeur d’une publicité efficace, mais peu de travailleurs autonomes disposent d’un budget publicitaire assez bien garni pour lancer leur nouvelle entreprise avec assurance.

La publicité, c’est souvent une affaire de gros sous, mais « LA COULISSE » ne voit pas les choses ainsi. Ses promoteurs savent combien il est difficile de se démarquer, faute de liquidités.

« LA COULISSE » lève le voile sur l’entrepreneur fantôme qui travaille de son garage, ou tout bêtement du coin de sa table de cuisine pour vous offrir une marchandise ou un service de qualité, à prix et à conditions avantageuses!

« LA COULISSE » vous propose des histoires insolites et cocasses, ainsi qu’un coup d’oeil privilégié sur les dessous du Québec entrepreneurial en vous présentant les novateurs méconnus du Québec.

Joignez-vous à « LA COULISSE » pour un bref survol du Québec de demain, grâce aux efforts conjugués des travailleurs autonomes et des entrepreneurs québécois d’aujourd’hui!


                     D1

Service de la rédaction : 514-994-0967

Écrivez-nous à : info@lacoulisse.ca

Publicité : 514-994-0967

Service d’assistance au client : Cliquer sur l’image ci-dessous.

Puis-je vous aider?

Service d’assistance au client

D1

Vous avez une bonne plume?

Vous avez vécu une situation cocasse ou insolite, cueillie, murie, vieillie ou même pourrie dans l’univers du travail autonome? Si vous croyez que d’autres apprécieraient votre anecdote, rendez-vous ICI pour connaître les critères de soumission d’articles à « LA COULISSE ».

Faites connaître LA COULISSE à vos amis et collègues entrepreneurs / travailleurs autonomes… 

Vous avez apprécié ce billet? Aidez-moi à faire connaître LA COULISSE en partageant ce billet sur vos réseaux sociaux. Pour ce faire, vous n’avez qu’à cliquer sur les icônes des réseaux sociaux que vous utilisez.

Merci.

N.B. L’utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire.

À propos de l'auteur...

Fondateur et rédacteur en chef de LA COULISSE

MICHEL A. DI IORIO, fondateur et rédacteur en chef de « LA COULISSE » a troqué, au tournant du siècle dernier, la vie publique et la notoriété pour exercer une carrière moins flamboyante, bien qu'aussi satisfaisante. À ces fins, et comme véhicule, il a fondé « LES MOTS JUSTES », d’où il exerce depuis lors la profession d'artisan des mots et traducteur. Il répond (par télétravail) aux besoins de sa clientèle; petits et plus gros... riches et moins riches... publics et privés. Il écrit et traduit pour ceux qui ne savent pas comment, qui ne peuvent pas, qui n’ont pas le temps ou qui ne sont tout simplement pas de très bons rédacteurs, laissant ses clients libres de poursuivre leurs activités principales.

 

Plus de 30 années à œuvrer dans les arènes politiques, commerciales et privées ont contribué au perfectionnement de ses compétences, faisant de lui un communicateur respecté, dont les avis et les conseils sont recherchés. Dix-sept de ces années furent consacrées aux services d’urgence, toutes branches confondues. Une plume fertile et le désir de redonner lui ont valu un siège au sein d’un nombre de comités de sélection de projets et de conseils d’administration d’associations régionales et de chambres de commerce. Ces opportunités, combinées à la notoriété acquise comme spécialiste de la communication en politique provinciale, ont contribué à paver le parcours menant à sa vocation d’écrivain public et traducteur. Ses compétences continuent de commander l’admiration et le respect de ses pairs.

 

Un visionnaire de la communication, Michel s’est adapté au marché évolutif à l'aube du nouveau millénaire en offrant un ensemble de services en communication, conçu pour les petites et moyennes entreprises, en misant sur une approche personnalisée, et le respect absolu des dates de tombée.

 

Il greffa à son offre un service d’hébergement Web géré, ainsi que les services connexes afin de mieux servir une clientèle évolutive, à la recherche de solutions clé en main facilement accessibles.

 

Depuis 2013, il rédige et publie le magazine « LA COULISSE » (lacoulisse.ca), qui offre un topo sur l'entrepreneur québécois du nouveau millénaire, ainsi qu'une vitrine sur les entrepreneurs obscurs qui n'ont pas pignon sur rue.

 

Il comprend parfaitement les enjeux politiques et les défis linguistiques associés aux affaires dans sa province natale, ainsi que dans le reste du Canada.

 

Pour « LES MOTS JUSTES », il n’y a tout simplement pas de meilleur choix!

 

Services : Conception-rédaction / traduction / révision de texte / réécriture (français / anglais / français), Services Web.

 

Michel possède une solide expérience de la communication commerciale, des services d’urgence et de la politique. Originaire du Québec, il maitrise les deux langues officielles du Canada avec autant de flair.

 

Que ce soit au Québec, en Amérique du Nord, ou ailleurs dans le monde, « LES MOTS JUSTES » de Michel A. Di Iorio seront à votre service pour véhiculer votre message...

 

LES MOTS JUSTES - Nous changeons le monde... un mot à la fois!

1 Commentaire

  1. […] «La fête des Mères dans la flotte me porte à réfléchir…» Inondation 2017-une occasion en or! […]

Laisser un commentaire

RECOMMANDATION DE LECTURE…

La vision et le pragmatisme

Le making of « Cartierville et son parc Belmont © » épisode 9

Suite… →
%d blogueurs aiment cette page :