Loading…
Vous êtes ici :  Accueil  >  En primeur  >  Article le plus récent

Aimer ce qu’on fait, ou faire ce qu’on aime?

par   /   6 mai 2015  /   Commentaires fermés sur Aimer ce qu’on fait, ou faire ce qu’on aime?


« Faire ce qu’on aime, c’est la liberté. Aimer ce qu’on fait, c’est le bonheur . » — Inconnu

« Pour moi, la liberté et le bonheur sont synonymes! » — Di Iorio 

Les COULIS de SAGESSE

Aimer ce qu’on fait, ou faire ce qu’on aime?

Aimez-vous ce que vous faites? Ou plutôt, faites-vous ce que vous aimez? Ces deux questions sonnent pareilles pour le commun des mortels, mais leurs sens profonds sont diamétralement opposées, car la première suppose que vous vous contentez de ce que vous avez, tandis que la deuxième suppose que vous faites que ce qui vous plaît. Pourtant, on dirait la même question. C’est étourdissant, n’est-ce pas?

La réponse ne déterminera pas votre degré de bonheur, car selon André Gareau, conférencier, auteur et psychothérapeute québécois, vous pouvez aussi bien connaitre le bonheur à titre d’employé qu’à titre d’entrepreneur. « Il n’y a aucun doute que tous ceux qui ont la possibilité d’exercer un métier qui leur plaît et surtout de le faire dans un cadre qui soit à la fois enrichissant et valorisant jouissent de conditions idéales. Mais de là à penser qu’il faut cela pour être heureux, c’est un peu comme dire qu’il faut être beau, jeune, riche et en santé pour avoir du succès dans la vie. Nul doute que ce sont là de gros avantages. Mais si l’on commence à croire que telles sont les conditions du succès et donc du bonheur, autant dire adieu la planète pour le commun des mortels! »

Bien que je partage l’avis de monsieur Gareau, et je reconnais la logique de sa déclaration, il y a une différence fondamentale entre les deux énoncés en titre, et à moins d’être contraint à un choix spécifique pour des motifs qui échappent à notre contrôle, notre choix de carrière définit l’encadrement de notre épanouissement professionnel, et traduit l’importance que nous accordons à ce volet dans nos priorités de vie.

Aux fins de ma réflexion, disons que la vie équilibrée se divise en trois grands volets, soit la vie familiale, la vie personnelle et la vie professionnelle. Si vous êtes une personne visuelle, imaginez chacun de ces trois volets représentés par un anneau. La vie équilibrée est donc représentée par l’entrelacement de ces trois anneaux à la façon du drapeau olympique, avec l’anneau du centre divisé en trois parties égales, représentant l’équilibre. Chaque anneau fait de la place aux deux autres, et même si les proportions fluctuent au gré du vent, dans l’ensemble tout se balance.

Ce qui veut dire?

La réponse courte est que la crème glacée au beurre de pinottes ne plaît pas à tout le monde, et c’est bien ainsi, car la vie serait ennuyante si tout le monde avait les mêmes goûts, les mêmes besoins, les mêmes aptitudes et les mêmes objectifs, surtout s’ils ne sont pas les vôtres. On ne ferait pas long feu avant de se lasser de ce marathon fastidieux, lui préférant sans doute la marginalisation plutôt que l’assimilation. Nous ne sortons pas tous du même moule, alors tous comptes faits, il y a de la place pour la diversité.

Le travail autonome (l’entrepreneuriat) nous offre comme défi de nous extirper du moule de la conformité pour tracer notre propre voie au lieu de piétiner le même sentier en terre battue que les autres. Il nous offre la possibilité de nous réaliser au travers de nos propres efforts, nos propres erreurs et nos propres découvertes. Son menu varié prévoit le brasier de nos objectifs, agrémenté de l’essence de nos priorités, et baignant dans la sauce onctueuse de notre rythme personnel.

Certes que je ne parle pas d’un filet mignon, et je ne prétends nullement que l’aventure soit aussi agréable au palais, mais elle offre comme appât le plaisir de la réalisation de soi, le sentiment d’avoir tout tenté dans la poursuite de nos rêves, l’opportunité de faire notre possible pour les atteindre, et pour les plus persévérants, elle offre la récompense d’une bonne table garnie des fruits de nos labeurs.

Il n’y a aucune garantie de réservation en notre nom à la table des élus, et le maître d’hôtel est chargé de bien scruter la liste des invités, mais comme toute aventure qui vaut la peine d’être vécue, celle du travailleur autonome est parsemée de risques et périls qui lui sont propres. La seule garantie offerte est que nous en tirerons des leçons à la mesure de nos efforts.

C’est donc à nous de les rentabiliser, et à décider si l’on aime ce qu’on fait, ou si l’on fait ce qu’on aime!

Et vous? Aimez-vous ce que vous faites, ou faites-vous ce que vous aimez?   

Michel A. Di Iorio, fondateur de LA COULISSE

Sources et références

pr-sample2

Pour jouir d’une visibilité privilégiée dans une revue spécialisée, lue par des collègues, partenaires, fournisseurs, compétiteurs et T/A (anciens, en devenir et actuels)… annoncez-vous dans « LA COULISSE ».  

La simplicité vaut son pesant d’or! Avec « LA COULISSE », votre site Web peut être en ligne en moins de temps et à peu de frais pour véhiculer votre message! Communiquez avec nous au (514) 994-0967 pour connaitre nos forfaits Webs et publicitaires. Nous offrons des forfaits pour tous les budgets, incluant une option Web sur plateforme WordPress, accessible aux travailleurs autonomes et aux petits entrepreneurs.

« LA COULISSE » offre un topo gratuit sur le monde insolite du Québec entrepreneurial. Suivez-nous dans la coulisse à la recherche de novateurs québécois méconnus du nouveau millénaire, et découvrez une multitude d’outils pour vous aider à réaliser votre rêve de lancer votre propre entreprise!

Nous connaissons tous la valeur d’une publicité efficace, mais peu de travailleurs autonomes disposent d’un budget publicitaire bien garni pour lancer leur nouvelle entreprise avec assurance.

La publicité, c’est souvent une affaire de gros sous, mais « LA COULISSE » ne voit pas les choses ainsi. Ses promoteurs savent combien il est difficile de se démarquer, faute de liquidités.

« LA COULISSE » lève le voile sur l’entrepreneur fantôme qui travaille de son garage, ou tout bêtement du coin de sa table de cuisine pour vous offrir une marchandise ou un service de qualité, à prix et à conditions avantageuses!

« LA COULISSE » vous propose des histoires insolites et cocasses, ainsi qu’un coup d’oeil privilégié sur les dessous du Québec entrepreneurial en vous présentant les novateurs méconnus du Québec.

Joignez-vous à « LA COULISSE » pour un bref survol du Québec de demain, grâce aux efforts conjugués des travailleurs autonomes et des entrepreneurs québécois d’aujourd’hui!

lacoulisse.ca (514) 994-0967

writers29

Vous avez une bonne plume?

Vous avez vécu une situation cocasse ou insolite, cueillie, murie, vieillie ou même pourrie dans l’univers du travail autonome? Si vous croyez que d’autres apprécieraient votre anecdote, rendez-vous ICI pour connaître les critères de soumission d’articles à « LA COULISSE ».

Faites connaître LA COULISSE à vos amis et collègues entrepreneurs / travailleurs autonomes… 

Vous avez apprécié ce billet? Aidez-moi à faire connaître LA COULISSE en partageant ce billet sur vos réseaux sociaux. Pour ce faire, vous n’avez qu’à cliquer sur les icônes des réseaux sociaux que vous utilisez.

Merci.

N.B. L’utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire.

À propos de l'auteur...

Fondateur et rédacteur en chef de LA COULISSE

MICHEL A. DI IORIO, fondateur et rédacteur en chef de « LA COULISSE » a troqué, au tournant du siècle dernier, la vie publique et la notoriété pour exercer une carrière moins flamboyante, bien qu'aussi satisfaisante. À ces fins, et comme véhicule, il a fondé « LES MOTS JUSTES », d’où il exerce depuis lors la profession d'artisan des mots et traducteur. Il répond (par télétravail) aux besoins de sa clientèle; petits et plus gros... riches et moins riches... publics et privés. Il écrit et traduit pour ceux qui ne savent pas comment, qui ne peuvent pas, qui n’ont pas le temps ou qui ne sont tout simplement pas de très bons rédacteurs, laissant ses clients libres de poursuivre leurs activités principales.

 

Plus de 30 années à œuvrer dans les arènes politiques, commerciales et privées ont contribué au perfectionnement de ses compétences, faisant de lui un communicateur respecté, dont les avis et les conseils sont recherchés. Dix-sept de ces années furent consacrées aux services d’urgence, toutes branches confondues. Une plume fertile et le désir de redonner lui ont valu un siège au sein d’un nombre de comités de sélection de projets et de conseils d’administration d’associations régionales et de chambres de commerce. Ces opportunités, combinées à la notoriété acquise comme spécialiste de la communication en politique provinciale, ont contribué à paver le parcours menant à sa vocation d’écrivain public et traducteur. Ses compétences continuent de commander l’admiration et le respect de ses pairs.

 

Un visionnaire de la communication, Michel s’est adapté au marché évolutif à l'aube du nouveau millénaire en offrant un ensemble de services en communication, conçu pour les petites et moyennes entreprises, en misant sur une approche personnalisée, et le respect absolu des dates de tombée.

 

Il greffa à son offre un service d’hébergement Web géré, ainsi que les services connexes afin de mieux servir une clientèle évolutive, à la recherche de solutions clé en main facilement accessibles.

 

Depuis 2013, il rédige et publie le magazine « LA COULISSE » (lacoulisse.ca), qui offre un topo sur l'entrepreneur québécois du nouveau millénaire, ainsi qu'une vitrine sur les entrepreneurs obscurs qui n'ont pas pignon sur rue.

 

Il comprend parfaitement les enjeux politiques et les défis linguistiques associés aux affaires dans sa province natale, ainsi que dans le reste du Canada.

 

Pour « LES MOTS JUSTES », il n’y a tout simplement pas de meilleur choix!

 

Services : Conception-rédaction / traduction / révision de texte / réécriture (français / anglais / français), Services Web.

 

Michel possède une solide expérience de la communication commerciale, des services d’urgence et de la politique. Originaire du Québec, il maitrise les deux langues officielles du Canada avec autant de flair.

 

Que ce soit au Québec, en Amérique du Nord, ou ailleurs dans le monde, « LES MOTS JUSTES » de Michel A. Di Iorio seront à votre service pour véhiculer votre message...

 

LES MOTS JUSTES - Nous changeons le monde... un mot à la fois!

RECOMMANDATION DE LECTURE…

Est-ce vraiment un véhicule neuf?

Suite… →
%d blogueurs aiment cette page :