Loading…
Vous êtes ici :  Accueil  >  En primeur  >  Article le plus récent

On se tape-tu un dinosaure, ou est-ce qu’on recycle un pionnier?

par   /   6 décembre 2017  /   Aucun commentaire

« Ne soyez pas un pionnier. Au premier chrétien, le lion le plus affamé… »
— Saki (Hector Hugh Munro)

« Nous n’avions d’autres choix que de foncer.. »
— Michel A. Di Iorio

Les COULIS de  SAGESSE
Une réflexion sur le travail indépendant, sur la vente, et le service à la clientèle… signée Michel A. Di Iorio.

On se tape-tu un dinosaure, ou est-ce qu’on recycle un pionnier?

(Temps de lecture = moins de trois minutes)

Si on mettait de côté le conflit ambulancier pour un moment, j’aimerais partager une anecdote qui touche tous les collègues de près ou de loin, surtout les plus vieux. J’ai croisé un ancien collègue lors d’une exposition dans le cadre des métiers d’arts de Mirabel, et j’étais impressionné par ce qu’il avait réussi à faire de son temps et de ses mains aux suites d’un accident de travail débilitant. Tout en admirant l’œuvre qui découlait d’une expertise acquise à force de polir un banc d’école avec son arrière-train, suivi d’une dextérité technique que je lui connaissais, j’ai constaté la même dédication, et la même minutie dont il fit preuve durant sa carrière.

L’homme que le système préhospitalier traitait maintenant de « dinosaure » était, dans une autre vie, un « pionnier » du système de soins préhospitaliers du Québec. Il est devenu, malgré lui, un « dinosaure de l’ère moderne » quand le système ingrat pour lequel il s’était tant donné le relégua aux oubliettes après en avoir extirpé l’essence, la jouvence, et l’expertise pour couler les assises du système de soins préhospitaliers qui nous dessert tous en temps de besoin…

La recherche d'acquis

Claude fut, dans une autre vie, un paramédic. Il avait consacré sa vie au service des autres, apportant réconfort et soins de première ligne aux malheureux qui réclamaient son expertise, sa patience, et son intervention opportune, malgré des conditions souvent pénibles, pour les retirer d’un mauvais sort; un sort dont il fut éventuellement une malheureuse victime à son tour. C’est en intervenant pour assister un autre être humain dans le besoin que le malheur s’acharna pour lui dérober cette carrière qu’il chérissait, le laissant sans recours pour réintégrer ses fonctions en raison de séquelles permanentes qu’il a dû, malheureusement, apprendre à vivre avec.

Plusieurs collègues ont subi le même sort que Claude. Certains ont réussi, malgré leurs blessures d’âme et de corps, à se recycler, se façonner un emploi en brassant la main de leurs acquis. D’autres se sont recyclés dans un domaine différent, faute d’infrastructures adéquates pour leur venir en aide et leur permettre de réintégrer ce domaine qui les avait tant passionnés. Certains se sont recyclés grâce à l’implication et à l’engagement d’employeurs « visionnaires » qui ont compris la valeur incontournable de ces « pionniers ».

Les moins fortunés parmi nos collègues ont connu un sort peu enviable, n’étant plus, pour certains, de ce monde pour partager avec d’éventuels employeurs et collègues leur expérience avec le public, leur minutie professionnelle, et leur dédication. Ces qualités humaines, si difficiles à trouver de nos jours, reposent au fond du baluchon d’expérience de nos « pionniers », n’attendant qu’une opportunité pour servir de nouveau. Ces dinosaures aux cœurs plus grands que nature n’attendent que vous pour leur offrir une seconde chance d’être utiles en mettant leurs grandes qualités humaines à votre service.

EURÉKA...

J’étais fier d’encourager mon ancien collègue en lui achetant quelques stylos façonnés de bois d’œuvre. La qualité d’exécution de ses produits était sans égale, et leurs prix étaient raisonnables, faisant de ces œuvres des cadeaux inusités pour le temps des fêtes.

Je ne souhaite pas réformer le système préhospitalier avec ce court récit, préférant laisser cette lutte aux plus jeunes qui auront à façonner le climat de travail dans lequel ils évolueront. J’aimerais cependant souligner le trésor d’expérience, de compassion humaine et d’intégrité que possèdent ces « dinosaures de l’ère moderne », les véritables « pionniers » du système préhospitalier contemporain au Québec.

Les « visionnaires » auront compris… les autres passeront à côté d’une opportunité en or, et s’en mordront les pouces de ne pas en avoir profité quand ils en avaient la chance! 

Aux anciens collègues, je dis que l’avenir n’attend que votre intervention…  

Les mots justes… un rappel amical!

http://les-mots-justes.net - Services de rédaction et de traduction

La gaffe, et la solution…

La gaffe, si elle existe, est de laisser passer la chance de recruter des ressources de cette trempe au profit de plus jeunes qui bénéficierait du savoir-faire, de la patience, et de la perspective que pourraient leur offrir ces « dinosaures de l’ère moderne »?    

La solution, selon moi, consiste à s’impliquer pour valoriser les acquis, les conseils et l’apport de ces ressources dans le cadre de vos activités commerciales, dans le respect des habiletés de chacun..

La contrainte, si contrainte il y a, réside principalement dans la crainte d’embaucher des gens plus âgés, habitués à un traitement à la mesure de leur contribution. 

Mon opinion personnelle — Je crois que les travailleurs d’un certain âge, peu importe le domaine d’expérience, ont plus à offrir qu’à craindre, et les employeurs devraient profiter de cette manne.

Dans le cadre des éclopés du système de soins préhospitaliers, les employeurs/collaborateurs/associés potentiels auraient beaucoup à gagner à réévaluer l’opportunité qui glisse entre leurs doigts…

Aux anciens collègues, il y a toujours moyen de mettre les chances de notre côté en nous préparant adéquatement, tout d’abord, et en évaluant la pertinence des outils et liens offerts ICI.

Mise en garde

Prenez garde de ne pas laisser votre témérité mettre la sécurité de vos proches ni la vôtre en péril, car il n’existe aucune police d’assurance contre l’échec, et le parcours du travailleur autonome est parsemé d’embûches contre lesquelles vous feriez mieux de vous préparer.

Il n’est pas de mon intention d’endosser un quelconque service ou organisme en rédigeant ce billet. Mon intention fut de vous soumettre ma perspective sur les questions soulevées, et de vous offrir quelques pistes de solutions pour vous aider à voir plus clair.

Voilà l’essentiel de ma réflexion. Je vous souhaite la sagesse de Confucius, la vision de Murphy, la chance de Midas, et le temps de vous tricoter le succès que vous convoitez.

Pour les travailleurs autonomes en devenir ou actuels, je vous offre les liens ci-dessous pour vous aider dans vos démarches de recherche.

Mot de la fin… (RESSOURCES)

Pour vous aider dans vos recherches, LA COULISSE met à votre disposition une multitude de liens vers des sites de ressources légales, gouvernementales, techniques, financières, outils en ligne… ICI, ICI et ICI! L’accès vers ces ressources depuis notre site Internet est offert gratuitement, et n’arrêtez pas de lire, car les sections ci-après offrent des outils supplémentaires.

Voilà, c’est à vous de jouer maintenant!

Merci de m’avoir lu. Je vous souhaite une bonne réflexion, une démarche fructueuse, et surtout… une bonne vie!

Michel A. Di Iorio, fondateur de LA COULISSE

Qu’en pensez-vous?

Tout le monde a une histoire à raconter. Si vous désirez partager les opportunités qui ont marqué votre parcours, écrivez-moi à info@lacoulisse.ca, ou sur les réseaux sociaux. N’ayez crainte, il me fera plaisir de vous répondre avec diligence. Votre histoire pourrait aider un travailleur autonome en devenir, alors je vous invite à la partager avec nous dans LA COULISSE.

Je vous souhaite une bonne réflexion, des affaires prospères, et une abondance de poussières de bonheur!

N’hésitez pas à commenter la présente réflexion, et à partager ce lien avec vos amis et collègues.

Michel A. Di Iorio
Rédacteur en chef et fondateur de 
LA COULISSE
Rédaction et publicité : 514.994.0967

info@lacoulisse.ca

PS — Pour faire partie de ma nouvelle liste de distribution, veuillez m’envoyer un courriel à : info@lacoulisse.ca avec la mention « abonnez-moi ». C’est gratuit!

Références et lectures complémentaires

Sources et guides

Médias écrits

Pour annoncer dans LA COULISSE, cliquez ICI

Publicité dans LA COULISSE

pr-sample2

Pour jouir d’une visibilité privilégiée dans une revue spécialisée, lue par des collègues, partenaires, fournisseurs, compétiteurs et T/A (anciens, en devenir et actuels)… annoncez-vous dans « LA COULISSE ».  

La simplicité vaut son pesant d’or! Avec l’aide de « LA COULISSE », votre site Web peut être en ligne en moins de temps et à peu de frais pour véhiculer votre message! Communiquez avec nous au (514) 994-0967 pour connaitre nos forfaits Webs et/ou publicitaires. Nous offrons des forfaits pour tous les besoins/budgets, incluant une option Web gérée sur plateforme WordPress, accessible aux travailleurs autonomes et aux petits entrepreneurs.

« LA COULISSE » offre un topo sur le monde insolite du Québec entrepreneurial. Suivez-nous dans « LA COULISSE » à la recherche de novateurs québécois méconnus, et accédez à une multitude d’outils pour vous aider à lancer votre propre entreprise!

Nous connaissons tous la valeur d’une publicité efficace, mais peu de travailleurs autonomes disposent d’un budget publicitaire assez bien garni pour lancer leur nouvelle entreprise avec assurance.

La publicité, c’est souvent une affaire de gros sous, mais « LA COULISSE » ne voit pas les choses ainsi. Ses promoteurs savent combien il est difficile de se démarquer, faute de liquidités.

« LA COULISSE » lève le voile sur l’entrepreneur fantôme qui travaille de son garage, ou tout bêtement du coin de sa table de cuisine pour vous offrir une marchandise ou un service de qualité, à prix et à conditions avantageuses!

« LA COULISSE » vous propose des histoires insolites et cocasses, ainsi qu’un coup d’oeil privilégié sur les dessous du Québec entrepreneurial en vous présentant les novateurs méconnus du Québec.

Joignez-vous à « LA COULISSE » pour un bref survol du Québec de demain, grâce aux efforts conjugués des travailleurs autonomes et des entrepreneurs québécois d’aujourd’hui!


                     D1

Service de la rédaction : 514-994-0967

Écrivez-nous à : info@lacoulisse.ca

Publicité : 514-994-0967

Service d’assistance au client : Cliquer sur l’image ci-dessous.

Puis-je vous aider?

Service d’assistance au client

D1

Vous avez une bonne plume?

Vous avez vécu une situation cocasse ou insolite, cueillie, murie, vieillie ou même pourrie dans l’univers du travail autonome? Si vous croyez que d’autres apprécieraient votre anecdote, rendez-vous ICI pour connaître les critères de soumission d’articles à « LA COULISSE ».

Faites connaître LA COULISSE à vos amis et collègues entrepreneurs / travailleurs autonomes… 

Vous avez apprécié ce billet? Aidez-moi à faire connaître LA COULISSE en partageant ce billet sur vos réseaux sociaux. Pour ce faire, vous n’avez qu’à cliquer sur les icônes des réseaux sociaux que vous utilisez.

Merci.

N.B. L’utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire.

À propos de l'auteur...

Fondateur et rédacteur en chef de LA COULISSE

MICHEL A. DI IORIO, fondateur et rédacteur en chef de « LA COULISSE » a troqué, au tournant du siècle dernier, la vie publique et la notoriété pour exercer une carrière moins flamboyante, bien qu’aussi satisfaisante. À ces fins, et comme véhicule, il a fondé « LES MOTS JUSTES », d’où il exerce depuis lors la profession d’artisan des mots et traducteur. Il répond (par télétravail) aux besoins de sa clientèle; petits et plus gros… riches et moins riches… publics et privés. Il écrit et traduit pour ceux qui ne savent pas comment, qui ne peuvent pas, qui n’ont pas le temps ou qui ne sont tout simplement pas de très bons rédacteurs, laissant ses clients libres de poursuivre leurs activités principales.

 

Plus de 30 années à œuvrer dans les arènes politiques, commerciales et privées ont contribué au perfectionnement de ses compétences, faisant de lui un communicateur respecté, dont les avis et les conseils sont recherchés. Dix-sept de ces années furent consacrées aux services d’urgence, toutes branches confondues. Une plume fertile et le désir de redonner lui ont valu un siège au sein d’un nombre de comités de sélection de projets et de conseils d’administration d’associations régionales et de chambres de commerce. Ces opportunités, combinées à la notoriété acquise comme spécialiste de la communication en politique provinciale, ont contribué à paver le parcours menant à sa vocation d’écrivain public et traducteur. Ses compétences continuent de commander l’admiration et le respect de ses pairs.

 

Un visionnaire de la communication, Michel s’est adapté au marché évolutif à l’aube du nouveau millénaire en offrant un ensemble de services en communication, conçu pour les petites et moyennes entreprises, en misant sur une approche personnalisée, et le respect absolu des dates de tombée.

 

Il greffa à son offre un service d’hébergement Web géré, ainsi que les services connexes afin de mieux servir une clientèle évolutive, à la recherche de solutions clé en main facilement accessibles.

 

Depuis 2013, il rédige et publie le magazine « LA COULISSE » (lacoulisse.ca), qui offre un topo sur l’entrepreneur québécois du nouveau millénaire, ainsi qu’une vitrine sur les entrepreneurs obscurs qui n’ont pas pignon sur rue.

 

Il comprend parfaitement les enjeux politiques et les défis linguistiques associés aux affaires dans sa province natale, ainsi que dans le reste du Canada.

 

Pour « LES MOTS JUSTES », il n’y a tout simplement pas de meilleur choix!

 

Services : Conception-rédaction / traduction / révision de texte / réécriture (français / anglais / français), Services Web.

 

Michel possède une solide expérience de la communication commerciale, des services d’urgence et de la politique. Originaire du Québec, il maitrise les deux langues officielles du Canada avec autant de flair.

 

Que ce soit au Québec, en Amérique du Nord, ou ailleurs dans le monde, « LES MOTS JUSTES » de Michel A. Di Iorio seront à votre service pour véhiculer votre message…

 

LES MOTS JUSTES – Nous changeons le monde… un mot à la fois!

Laisser un commentaire

RECOMMANDATION DE LECTURE…

Touche à tout, ou spécialiste?

Touche-à-tout, ou spécialiste?

Suite… →
%d blogueurs aiment cette page :