Loading…
Vous êtes ici :  Accueil  >  Billets soumis par les membres  >  Article le plus récent

Le développement personnel; frein ou catalyseur?

par   /   29 avril 2015  /   Aucun commentaire

Partout où notre regard se posait, sur les murs, le frigidaire, les portes, étaient affichées des ‘’pensées positives’’ dans le genre : « tout ce que l’esprit conçoit, peut être accompli »… « La pensée influence la matière »… etc. Au fil de la soirée, la conversation a bifurqué sur le travail, l’argent et, à point nommé, le chat est sorti du sac. «Comment aimeriez-vous avoir autant d’argent que vous voulez, prendre des vacances quand vous voulez? » Ah, nous y voilà! La phase recrutement débutait… Continue reading

roadtrip

Le développement personnel; frein ou catalyseur?

Laissez-moi vous raconter une anecdote : il y a près de 30 ans de ça, moi et mon conjoint de l’époque avions été invités chez un couple de connaissances pour souper. Nous attendions la soirée avec plaisir, confiants que nous passerions une soirée agréable.

En fait, la soirée s’avéra un peu pénible. Partout où notre regard se posait, sur les murs, le frigidaire, les portes, étaient affichées des ‘’pensées positives’’ dans le genre : « tout ce que l’esprit conçoit, peut être accompli »… « La pensée influence la matière »… etc. Au fil de la soirée, la conversation a bifurqué sur le travail, l’argent et, à point nommé, le chat est sorti du sac. «Comment aimeriez-vous avoir autant d’argent que vous voulez, prendre des vacances quand vous voulez? » Ah, nous y voilà! La phase recrutement débutait!

Vous l’avez deviné, il s’agissait de nous enrôler au sein d’une entreprise à paliers multiples. Nous n’avons pas eu besoin de nous concerter bien longtemps, nous avons levé les feutres rapidement. Je n’avais rien, au fond, contre le contenu, c’était le contenant qui me dérangeait. Au fil du temps, j’ai été exposée souvent, comme vous sans doute, à ce type de sollicitation. Quand on y regarde de près, les ‘’gagneurs’’ logent souvent au ‘’penthouse’’ de l’entreprise, gérant les opérations des représentants aux étages inférieurs. Ceux-ci courent le risque de passer des années au même emplacement dans la hiérarchie, leurs revenus de vente continuellement amputés au profit de leurs recruteurs. Pour éviter qu’ils s’essoufflent, le ‘’développement personnel’’ entre en jeu. Sessions de motivation, galas, conférences de leaders millionnaires, tout y passe! Ce que j’ai pu constater, c’est que, pour beaucoup, la raison pour laquelle les agents s’étaient engagés (santé et/ou nutrition, écologie, télécommunications, etc) cède le pas aux objectifs de vente.

Un parcours de carrière, s’il n’est pas intimement lié à nos valeurs, peut quand même nous mener au succès financier, mais à quel prix? Quand la prochaine promotion, le prochain trophée deviennent plus importants que tout le reste, le stress s’installe à demeure. C’est là que le ‘’développement personnel’’ devient la boisson énergisante dont on a besoin pour continuer, au risque de faire une ‘’crise cardiaque professionnelle’’.

Je suis depuis quelques années associée à une entreprise qui utilise le meilleur du marketing direct et du système de franchise. J’y ai appris des trucs qui me servent à tous les jours, que j’ai appris à mes enfants. Oui, j’ai assisté à des conférences, des formations et des galas mais, à la différence des paliers multiples, les propos tournaient toujours autour de la croisade d’éducation auprès de monsieur et madame tout le monde. Mon système de valeurs était donc en tout temps respecté. J’ai repris contact avec le ‘’développement personnel’’, moi qui en faisais presqu’une indigestion quand j’entendais l’expression. C’est grâce à ça que j’ai repris la route du travail autonome. C’est aussi grâce à ça que je suis plus outillée pour affronter les aléas de la vie. Le développement personnel doit servir à mieux se connaître, nous conscientiser sur le fait que, tous autant que nous sommes, nous pouvons, avec la bonne attitude et le travail organisé, atteindre des sommets. Il n’y a pas de secret, quoiqu’en dise le fameux livre. Ou on entame une activité en doutant de nos possibilités, alors on est voué à l’échec, ou on fait un peu de ‘’stretching psychologique’’ en testant nos limites et en les dépassant. Les chances d’atteindre nos objectifs sont augmentées, du coup!

Ce n’est pas très compliqué, au fond. Il faut considérer le développement personnel comme on dirait d’un grand blessé «il n’en tient qu’à lui, sa force morale fera la différence ». En affaires et en relations, l’attitude fera toujours la différence. Libre à nous de galérer en trouvant que c’est ‘’tough’’ ou en gardant les yeux rivés sur l’objectif, les obstacles passant au dernier plan de nos préoccupations.

Pour vous, le développement personnel sera-t-il un catalyseur ou un frein?

lyne-29-dc3a9c-14

  Lyne Goulet

  Pour l’Amour des Mots (et des chiffres)
lgouletpadm.wordpress.com
 pourlamourdesmots@outlook.com
  450-502-3418


Pour l’Amour des Mots (et des chiffres)
, votre ressource de choix en rédaction, correction et révision de textes français, tenue de livres et comptabilité générale.

À propos de l'auteur...

auteur

J’aime le français, l’écriture, j’aime ma langue… c’est sans doute la raison pour laquelle je fais ce métier. J’honore et glorifie la langue française pour ce qu’elle a de plus beau, sa musicalité, sa couleur, sa poésie.

Je vous invite à découvrir Pour l’Amour des Mots (et des chiffres).

Joséphine Baker chantait ‘’J’ai deux amours…’’, moi aussi!

Vous trouverez ici des ressources inestimables pour vos travaux, qu’il s’agisse de rédaction ou de calcul.

Visitez, commentez, aimez et partagez. Si vous avez de bonnes idées, suggérez. Si vous vous sentez inspiré, publiez.

Bienvenue à tous!

Lyne Goulet

Laisser un commentaire

RECOMMANDATION DE LECTURE…

Dans la foulée du déménagement…

Suite… →
%d blogueurs aiment cette page :