Loading…
Vous êtes ici :  Accueil  >  En primeur  >  Article le plus récent

Les blues du businessman…

par   /   6 août 2014  /   Commentaires fermés sur Les blues du businessman…

« J’ai réussi et j’en suis fier. Au fond, je n’ai qu’un seul regret… j’fais pas ce que j’aurais voulu faire. » – Plamondon  

CHRONIQUE LES COULIS de SAGESSE    

Les blues du businessman…  

Les jeux sont maintenant fermés, mesdames et messieurs. Il ne nous reste plus qu’à ramasser nos bidules, payer sa note (sans oublier les pourboires, bien évidemment) et de rentrer chez soi se reposer des vacances qui n’ont duré que le temps de bourrer sa/ses carte(s) de crédit, n’est-ce pas? Malgré les réticences à reprendre les rênes de sa vie quotidienne, les comptes commencent déjà à s’empiler, alors au boulot…

Je sais qu’il y en a qui seront heureux de retrouver leur petite routine, ne serait-ce que pour court-circuiter la dilapidation de ses économies (quand il y en a), sinon sa marge de crédit (quand il n’y en a pas), mais tous seront d’accord pour dire qu’un interlude est un incontournable pour se ressourcer, sinon c’est l’asile qui nous attend en bout de mèche, et elle se consomme à la vitesse d’un éclair!

Néanmoins, les factures se sont empilées durant votre absence, des urgences se sont déclarées et il y a des feux à éteindre, sans oublier la nouvelle saison à lancer, alors plusieurs travailleurs autonomes trouvent que la transition du retour aux affaires lourde et pénible. De plus, c’est à votre tour d’assurer les tâches des collègues et/ou employés qui n’attendaient que votre retour pour partir en vacances. Comment allez-vous réagir?

La transition entre les vacances et le retour au boulot produit souvent de l’anxiété  et une sensation de désorientation. Tout en assumant vos tâches quotidiennes, prenez donc le temps de respirer par le nez afin de retrouver votre cadence. Commencez par attaquer les feux à 5 alarmes en premier, et s’il vous reste de l’énergie, les moins prioritaires par la suite. Considérez que ce qui était urgent à votre départ ne l’est probablement plus, bien que vous devriez quand même y faire un suivi. Une liste de priorités que vous pourrez adresser en temps opportun sans trop vous étourdir est une bonne façon de commencer. Pour le reste, il faut rester positif.

Permettez-moi d’illustrer, via l’anecdote suivante, l’importance de bien respirer par le nez avant de se lancer comme une poule décapitée dans la basse-cour. Les témoins de mon parcours professionnel m’ont vu gravir les échelons d’une carrière multidisciplinaire, incluant 17 années dans les services d’urgence, toutes disciplines confondues, dont une dizaine comme pionnier du modèle actuel de soins préhospitaliers. J’ai appris l’importance de respirer par le nez grâce à l’enseignement d’un médecin du CH Royal Victoria. Sa consigne, lors des appels d’urgence impliquant de multiples victimes, visait à favoriser la réabsorption opportune d’adrénaline par l’organisme, évitant ainsi une perte inutile de temps précieux. Paradoxalement, il fallait, selon ses dires, investir une vingtaine de secondes en descendant du véhicule de service pour surveiller la scène qui s’offrait à nos yeux (le temps de prendre son propre pouls) pour sauver des minutes précieuses lors du triage initial… et des vies. Sa prescription consistait à investir une vingtaine de secondes à analyser la scène d’incident avant d’entrer en action, rendant par le même fait notre intervention plus efficace. En effet, ce petit vingt secondes à respirer par le nez contribuait à mettre les choses en perspective afin de diriger nos efforts au bon endroit. J’ai toujours suivi cette consigne, car il avait bien raison.

De la même façon, si vous vous garrochez dans le feu de l’action avant même d’avoir pris le temps de consulter vos courriels, vous risquez de vous étourdir et de commettre des erreurs potentiellement couteuses en donnant des coups d’épée dans l’eau. Plutôt que de foncer dans le tas, prenez un moment pour prendre votre propre pouls, en évitant de planifier des réunions importantes ou de fixer des échéanciers ayant un impact majeur avant que vous ayez retrouvé votre cadence. Prenez le temps de vous établir une liste de priorités et n’attaquez-vous à cette liste qu’avec le recul nécessaire pour évaluer l’ensemble les dossiers en suspens et les feux à éteindre.

En d’autres mots… respirez par le nez! Adoptez une attitude positive et laissez-vous bercer durant les premiers jours, si votre situation vous le permet, par les bienfaits et les bons souvenirs de vos vacances. Vous aurez ainsi le temps de faire le bilan de la situation globale, et vous engagerez les efforts requis aux endroits priorisés.

Dans tous les cas, souvenez-vous que rien n’est vraiment permanent; ni vos problèmes ni leurs solutions. Les problèmes trouveront bien des solutions à leur mesure, et vos prochaines vacances vous attendront dans le détour, soleil et margaritas à l’appui!

Dans l’esprit du ressourcement et de la détente d’une plage ensoleillée, margarita ou cerveza et jus de tomates à la main, prenez le temps de respirer par le nez… vous éviterez ainsi les blues du businessman!

Qu’en dites-vous?

Michel A. Di Iorio, fondateur de LA COULISSE

Sources et références

« LA COULISSE » peut vous aider…

La simplicité vaut son pesant d’or! Avec « LA COULISSE », votre site Web peut être en ligne en moins de temps et à peu de frais pour véhiculer votre message! Communiquez avec nous au (514) 994-0967 pour connaitre les possibilités. Nous offrons des forfaits pour tous les budgets, incluant une option Web sur plateforme WordPress, accessible aux travailleurs autonomes et aux petits entrepreneurs.

« LA COULISSE » vous offre un topo hebdomadaire sur le monde insolite du Québec entrepreneurial. Suivez-nous dans la coulisse à la recherche de novateurs québécois méconnus du nouveau millénaire, et découvrez une multitude d’outils pour vous aider à réaliser votre rêve de lancer votre propre entreprise!

Nous connaissons tous la valeur d’une publicité efficace, mais peu de travailleurs autonomes disposent d’un budget publicitaire bien garni pour lancer leur nouvelle entreprise avec assurance.

La publicité, c’est souvent une affaire de gros sous, mais « LA COULISSE » ne voit pas les choses ainsi. Ses promoteurs savent combien il est difficile de se démarquer, faute de liquidités.

« LA COULISSE » lève le voile sur l’entrepreneur fantôme qui travaille de son garage, ou tout bêtement du coin de sa table de cuisine pour vous offrir une marchandise ou un service de qualité, à prix et à conditions avantageuses!

« LA COULISSE » vous propose des histoires insolites et cocasses, ainsi qu’un coup d’oeil privilégié sur les dessous du Québec entrepreneurial en vous présentant les novateurs méconnus du Québec.

Joignez-vous à « LA COULISSE » pour un survol du Québec de demain, grâce aux efforts conjugués des travailleurs autonomes et des entrepreneurs québécois d’aujourd’hui!

lacoulisse.ca (514) 994-0967

Vous avez une bonne plume?

Vous avez vécu une situation cocasse ou insolite, cueillie, murie, vieillie ou même pourrie dans l’univers du travail autonome? Si vous croyez que d’autres apprécieraient votre anecdote, rendez-vous ICI pour connaître les critères de soumission d’articles à « LA COULISSE ».

Faites connaître LA COULISSE à vos amis et collègues entrepreneurs / travailleurs autonomes… 

Vous avez apprécié ce billet? Aidez-moi à faire connaître LA COULISSE en partageant ce billet sur vos réseaux sociaux. Pour ce faire, vous n’avez qu’à cliquer sur les icônes des réseaux sociaux que vous utilisez.

Merci.

À propos de l'auteur...

Fondateur et rédacteur en chef de LA COULISSE

MICHEL A. DI IORIO, fondateur et rédacteur en chef de « LA COULISSE » a troqué, au tournant du siècle dernier, la vie publique et la notoriété pour exercer une carrière moins flamboyante, bien qu'aussi satisfaisante. À ces fins, et comme véhicule, il a fondé « LES MOTS JUSTES », d’où il exerce depuis lors la profession d'artisan des mots et traducteur. Il répond (par télétravail) aux besoins de sa clientèle; petits et plus gros... riches et moins riches... publics et privés. Il écrit et traduit pour ceux qui ne savent pas comment, qui ne peuvent pas, qui n’ont pas le temps ou qui ne sont tout simplement pas de très bons rédacteurs, laissant ses clients libres de poursuivre leurs activités principales.

 

Plus de 30 années à œuvrer dans les arènes politiques, commerciales et privées ont contribué au perfectionnement de ses compétences, faisant de lui un communicateur respecté, dont les avis et les conseils sont recherchés. Dix-sept de ces années furent consacrées aux services d’urgence, toutes branches confondues. Une plume fertile et le désir de redonner lui ont valu un siège au sein d’un nombre de comités de sélection de projets et de conseils d’administration d’associations régionales et de chambres de commerce. Ces opportunités, combinées à la notoriété acquise comme spécialiste de la communication en politique provinciale, ont contribué à paver le parcours menant à sa vocation d’écrivain public et traducteur. Ses compétences continuent de commander l’admiration et le respect de ses pairs.

 

Un visionnaire de la communication, Michel s’est adapté au marché évolutif à l'aube du nouveau millénaire en offrant un ensemble de services en communication, conçu pour les petites et moyennes entreprises, en misant sur une approche personnalisée, et le respect absolu des dates de tombée.

 

Il greffa à son offre un service d’hébergement Web géré, ainsi que les services connexes afin de mieux servir une clientèle évolutive, à la recherche de solutions clé en main facilement accessibles.

 

Depuis 2013, il rédige et publie le magazine « LA COULISSE » (lacoulisse.ca), qui offre un topo sur l'entrepreneur québécois du nouveau millénaire, ainsi qu'une vitrine sur les entrepreneurs obscurs qui n'ont pas pignon sur rue.

 

Il comprend parfaitement les enjeux politiques et les défis linguistiques associés aux affaires dans sa province natale, ainsi que dans le reste du Canada.

 

Pour « LES MOTS JUSTES », il n’y a tout simplement pas de meilleur choix!

 

Services : Conception-rédaction / traduction / révision de texte / réécriture (français / anglais / français), Services Web.

 

Michel possède une solide expérience de la communication commerciale, des services d’urgence et de la politique. Originaire du Québec, il maitrise les deux langues officielles du Canada avec autant de flair.

 

Que ce soit au Québec, en Amérique du Nord, ou ailleurs dans le monde, « LES MOTS JUSTES » de Michel A. Di Iorio seront à votre service pour véhiculer votre message...

 

LES MOTS JUSTES - Nous changeons le monde... un mot à la fois!

RECOMMANDATION DE LECTURE…

Est-ce vraiment un véhicule neuf?

Suite… →
%d blogueurs aiment cette page :