Loading…
Vous êtes ici :  Accueil  >  En primeur  >  Article le plus récent

Biaiser pour mieux revenir…

par   /   12 octobre 2016  /   Aucun commentaire

pisa2

.

.

« Cette pensée, dont la hardiesse biaisait à mon humeur… »
— Cyrano de Bergerac

« Biaiser au moment opportun s’apparente au repos du guerrier avant l’assaut ! »
Michel A. Di Iorio

.

LES COULIS de SAGESSE   

Biaiser pour mieux revenir…

Une réflexion empirique à l’attention des travailleurs autonomes actuels et en devenir,
signée Michel A. Di Iorio.

Biaiser pour mieux revenir… pour le travailleur autonome, cela signifie comme geste de prendre un moment de recul afin de mieux sauter par la suite. Le travail autonome est une activité qui, pour la plupart de ses adeptes, se réalise dans l’incertitude, sans infrastructures officielles pour le supporter ni de mesures pour lui venir en aide durant les périodes plus fragiles, si ce n’est que de la prévoyance, de la chance et de la vision du travailleur/artisan/entrepreneur, et/ou de la sympathie de son banquier, Midas. Mais, que faire lorsque les doigts de Midas sont occupés à ramoner le fond de ses cavités sinusales?

En lisant le Blogue des inspirés, je suis tombé sur un billet signé Marie-Christine Aubin, une jeune idéaliste de 26 ans, partie à la recherche des pionniers qui tentent de changer le monde. Dans son billet, elle disait avoir choisi de partir pour mieux revenir. Comme plusieurs de sa génération, elle se qualifiait de jeune indignée pour qui le modèle actuel de la société ne convenait pas. Elle a donc choisi de partir à la recherche des bidouilleurs, des transitionneurs, des tâtonneurs et des idéalistes afin d’amorcer sa propre transition personnelle, et sa démarche m’a inspiré.

Comme un travailleur autonome aux prises avec le désir d’épanouissement professionnel dans le contexte du travail indépendant qu’il a choisi, elle éprouvait une profonde insatisfaction avec les valeurs véhiculées par la société actuelle. Son remède de prédilection fut de se soustraire temporairement au quotidien pour aller se ressourcer auprès d’innovateurs qu’elle avait identifiés comme modèles et mentors.

Comme la célèbre tour de Pise que les ouvriers ont du affiner les murs affaisser afin de freiner sa chute, il faut parfois s’arrêter pour regarder autour de soi et sentir les roses.  Dans la même veine, le travailleur autonome se doit, s’il souhaite se renouveler, de se soustraire occasionnellement de son entreprise afin de se ressourcer, et je ne parle pas nécessairement de vacances…

http://les-mots-justes.net - Services de rédaction et de traduction

La gaffe, et la solution…

Parfois, nous sommes trop investis dans un projet pour l’évaluer avec objectivité, et les déceptions s’accumulent les unes à la suite des autres. Il s’agit d’une situation stressante qui favorise des erreurs de jugement alourdies de conséquences. En dehors du contexte d’exploitation quotidienne de son entreprise, il se peut que les tendances du marché évoluent, diminuant la rentabilité d’un modèle d’affaires jusqu’alors profitable. Cela se produit presque invariablement lorsque nous sommes ensevelis sous une montagne de factures impayées, ou sous le joug d’une combinaison de facteurs qui nous accaparent…

L’évolution du marché peut avoir de graves conséquences pour un travailleur autonome, surtout s’il ne l’a pas venu venir, et c’est de cela que je veux vous entretenir aujourd’hui. Notre inattention aux tendances changeantes de consommation peut engendrer des conséquences tragiques pour l’épanouissement, voire même la survie de notre entreprise, à moins de parer aux changements en temps opportun. Quand la situation nous dépasse, et que les solutions nous évitent pendant quelque temps (variable selon notre modèle d’affaires), il est temps de :

  1. demander de l’aide auprès d’organismes en mesure de nous venir en aide,
  2. aller se ressourcer auprès de ressources inspirantes, innovatrices et expérimentées.

La première solution proposée suppose que nous avons les ressources nécessaires pour parer aux besoins financiers de l’entreprise durant la période de sollicitation d’aide, tandis que la deuxième suppose que nous avons déjà épuisé nos ressources, ou que nous sommes sur le point de les épuiser. Parfois, il faut envisager une solution temporaire, comme une fermeture, ou la mise à pied d’un employé, mais attention… il ne s’agit pas d’un abandon. Il faut se permettre de prendre une pause pour enlever les toiles d’araignées qui nous embourbent le cerveau et se retrouver dans tout ça…

Un plan d’affaires à jour est certes un outil efficace, mais dans les situations précitées, je suggère de réunir notre « groupe mastermind », un concept développé et popularisé par Napoleon Hill en 1937. Selon Hill, notre groupe mastermind peut être constitué de deux individus ou plus qui se joignent à nous afin de résoudre un ou des problèmes connexes. Plus spécifiquement, il s’agit d’un groupe de participants méticuleusement choisis que l’on rencontre régulièrement pour échanger des idées, des réflexions, de l’information et des ressources afin de s’aider les uns les autres dans l’atteinte de leurs objectifs communs; une alliance stratégique où les membres s’élèvent au-delà de leur propre vision limitée du monde pour atteindre leurs buts plus rapidement.

Voici donc ma suggestion: Si ce n’est déjà fait, je vous encourage à vous renseigner davantage sur le concept de Napoleon Hill, tel qu’énoncé dans son livre, Think and Grow Rich (Réfléchissez et devenez riche), offert en français en format PDF à mes lecteurs en cliquant ICI!

Bonne lecture, et merci de m’avoir lu! La semaine prochaine je vous raconterai la biaise qui a bouleversé ma vie…

Michel A. Di Iorio, fondateur de LA COULISSE

Partager mon « X »

Je veux partager mon « X » avec vous qui suivez l’aventure du magazine LA COULISSE depuis son lancement en 2013! Pour y arriver, je vous offre, par le biais de mes billets hebdomadaires, des liens utiles vers des outils pratiques en ligne, et un véhicule pour distribuer votre histoire parmi les travailleurs autonomes actuels et en devenir. Que ces derniers se retrouvent sur Linked-In, Facebook, Twitter, Google+, Pinterest, Reddit, Tumblr ou Pocket, rassurez-vous que LA COULISSE y cultive une présence en y publiant des billets hebdomadaires, des billets occasionnels signés par ses membres contributeurs, ainsi que mes anecdotes.

À titre d’information, le magazine LA COULISSE double son lectorat chaque année depuis sa fondation. Parmi celle-ci se retrouvent d’autres travailleurs indépendants, des chasseurs de têtes, des professionnels, des représentants de divers ministères, des chefs d’entreprise de toutes tailles, des annonceurs, des représentants de compagnies de publicité, des artistes, des paramédics, des policiers, des pompiers, des fonctionnaires, etc.

Je vous offre un lectorat digne de lire vos histoires que je vous invite à me soumettre en cliquant d’abord sur les critères de sélection. Une fois que vous aurez pris connaissance de nos critères de sélection, vous n’avez qu’à me les transmettre par courriel, en y incluant vos coordonnées afin que je puisse communiquer avec vous au besoin. Veuillez noter que je ne communiquerai qu’avec les auteurs dont les histoires auront été retenues.

J’ai hâte de vous lire…

Qu’en pensez-vous?

Tout le monde a une histoire à raconter. Si vous désirez partager les opportunités qui ont marqué votre parcours, je vous invite à commenter au bas de ce billet, ou sur les réseaux sociaux, et il me fera plaisir de vous répondre. Votre histoire pourrait aider un travailleur autonome en devenir. Je vous invite à la partager dans les pages de LA COULISSE.

Je vous souhaite une bonne réflexion, des affaires prospères, et une abondance de poussières de bonheur!

N’hésitez pas à commenter la présente réflexion, et à partager ce lien avec vos amis et collègues.

Michel A. Di Iorio
Rédacteur en chef et fondateur de 
LA COULISSE
Rédaction et publicité : 514.994.0967
info@lacoulisse.ca

PS — Pour faire partie de ma nouvelle liste de distribution, veuillez m’envoyer un courriel à : info@lacoulisse.ca avec la mention « abonnez-moi ». C’est gratuit!

Références et lectures complémentaires

Sources et guides

Médias écrits

Pour annoncer dans LA COULISSE, cliquez ICI

Publicité dans LA COULISSE

pr-sample2

Pour jouir d’une visibilité privilégiée dans une revue spécialisée, lue par des collègues, partenaires, fournisseurs, compétiteurs et T/A (anciens, en devenir et actuels)… annoncez-vous dans « LA COULISSE ».  

La simplicité vaut son pesant d’or! Avec l’aide de « LA COULISSE », votre site Web peut être en ligne en moins de temps et à peu de frais pour véhiculer votre message! Communiquez avec nous au (514) 994-0967 pour connaitre nos forfaits Webs et/ou publicitaires. Nous offrons des forfaits pour tous les besoins/budgets, incluant une option Web gérée sur plateforme WordPress, accessible aux travailleurs autonomes et aux petits entrepreneurs.

« LA COULISSE » offre un topo sur le monde insolite du Québec entrepreneurial. Suivez-nous dans « LA COULISSE » à la recherche de novateurs québécois méconnus, et accédez à une multitude d’outils pour vous aider à lancer votre propre entreprise!

Nous connaissons tous la valeur d’une publicité efficace, mais peu de travailleurs autonomes disposent d’un budget publicitaire assez bien garni pour lancer leur nouvelle entreprise avec assurance.

La publicité, c’est souvent une affaire de gros sous, mais « LA COULISSE » ne voit pas les choses ainsi. Ses promoteurs savent combien il est difficile de se démarquer, faute de liquidités.

« LA COULISSE » lève le voile sur l’entrepreneur fantôme qui travaille de son garage, ou tout bêtement du coin de sa table de cuisine pour vous offrir une marchandise ou un service de qualité, à prix et à conditions avantageuses!

« LA COULISSE » vous propose des histoires insolites et cocasses, ainsi qu’un coup d’oeil privilégié sur les dessous du Québec entrepreneurial en vous présentant les novateurs méconnus du Québec.

Joignez-vous à « LA COULISSE » pour un bref survol du Québec de demain, grâce aux efforts conjugués des travailleurs autonomes et des entrepreneurs québécois d’aujourd’hui!


                     D1

Service de la rédaction : 514-994-0967

Écrivez-nous à : info@lacoulisse.ca

Publicité : 514-994-0967

Service d’assistance au client : Cliquer sur l’image ci-dessous.

Puis-je vous aider?

Service d’assistance au client

D1

Vous avez une bonne plume?

Vous avez vécu une situation cocasse ou insolite, cueillie, murie, vieillie ou même pourrie dans l’univers du travail autonome? Si vous croyez que d’autres apprécieraient votre anecdote, rendez-vous ICI pour connaître les critères de soumission d’articles à « LA COULISSE ».

Faites connaître LA COULISSE à vos amis et collègues entrepreneurs / travailleurs autonomes… 

Vous avez apprécié ce billet? Aidez-moi à faire connaître LA COULISSE en partageant ce billet sur vos réseaux sociaux. Pour ce faire, vous n’avez qu’à cliquer sur les icônes des réseaux sociaux que vous utilisez.

Merci.

N.B. L’utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire.

À propos de l'auteur...

Fondateur et rédacteur en chef de LA COULISSE

MICHEL A. DI IORIO, fondateur et rédacteur en chef de « LA COULISSE » a troqué, au tournant du siècle dernier, la vie publique et la notoriété pour exercer une carrière moins flamboyante, bien qu'aussi satisfaisante. À ces fins, et comme véhicule, il a fondé « LES MOTS JUSTES », d’où il exerce depuis lors la profession d'artisan des mots et traducteur. Il répond (par télétravail) aux besoins de sa clientèle; petits et plus gros... riches et moins riches... publics et privés. Il écrit et traduit pour ceux qui ne savent pas comment, qui ne peuvent pas, qui n’ont pas le temps ou qui ne sont tout simplement pas de très bons rédacteurs, laissant ses clients libres de poursuivre leurs activités principales.

 

Plus de 30 années à œuvrer dans les arènes politiques, commerciales et privées ont contribué au perfectionnement de ses compétences, faisant de lui un communicateur respecté, dont les avis et les conseils sont recherchés. Dix-sept de ces années furent consacrées aux services d’urgence, toutes branches confondues. Une plume fertile et le désir de redonner lui ont valu un siège au sein d’un nombre de comités de sélection de projets et de conseils d’administration d’associations régionales et de chambres de commerce. Ces opportunités, combinées à la notoriété acquise comme spécialiste de la communication en politique provinciale, ont contribué à paver le parcours menant à sa vocation d’écrivain public et traducteur. Ses compétences continuent de commander l’admiration et le respect de ses pairs.

 

Un visionnaire de la communication, Michel s’est adapté au marché évolutif à l'aube du nouveau millénaire en offrant un ensemble de services en communication, conçu pour les petites et moyennes entreprises, en misant sur une approche personnalisée, et le respect absolu des dates de tombée.

 

Il greffa à son offre un service d’hébergement Web géré, ainsi que les services connexes afin de mieux servir une clientèle évolutive, à la recherche de solutions clé en main facilement accessibles.

 

Depuis 2013, il rédige et publie le magazine « LA COULISSE » (lacoulisse.ca), qui offre un topo sur l'entrepreneur québécois du nouveau millénaire, ainsi qu'une vitrine sur les entrepreneurs obscurs qui n'ont pas pignon sur rue.

 

Il comprend parfaitement les enjeux politiques et les défis linguistiques associés aux affaires dans sa province natale, ainsi que dans le reste du Canada.

 

Pour « LES MOTS JUSTES », il n’y a tout simplement pas de meilleur choix!

 

Services : Conception-rédaction / traduction / révision de texte / réécriture (français / anglais / français), Services Web.

 

Michel possède une solide expérience de la communication commerciale, des services d’urgence et de la politique. Originaire du Québec, il maitrise les deux langues officielles du Canada avec autant de flair.

 

Que ce soit au Québec, en Amérique du Nord, ou ailleurs dans le monde, « LES MOTS JUSTES » de Michel A. Di Iorio seront à votre service pour véhiculer votre message...

 

LES MOTS JUSTES - Nous changeons le monde... un mot à la fois!

Laisser un commentaire

RECOMMANDATION DE LECTURE…

Quelques régurgitées…

Suite… →
%d blogueurs aiment cette page :