Loading…
Vous êtes ici :  Accueil  >  En primeur  >  Article le plus récent

Le syndrome du COMMENT…

par   /   26 août 2015  /   Aucun commentaire

« Pour réussir, retenez bien ces trois maximes:
voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. 
» — Alfred de Musset

« À force de se demander comment, on finit par sombrer dans l’échec! »
Michel A. Di Iorio 

CHRONIQUE des ARTISANS

Le syndrome du COMMENT…

C’est en angoissant devant l’incertitude d’une page vierge qu’on me suggéra le sujet du deuxième épisode de la saga anecdotique de ma carrière. En lisant « Le safari de la vie » de John P. Strelecky, le thème de mon anecdote s’est davantage précisé. Ma réflexion, aux fins de ce billet, se limitera au syndrome du COMMENT, soit une maladie paralysante dont souffrent la plupart des gens qui entreprennent comme mission de réussir leur « vocation » en tant que travailleurs autonomes. En contrepartie, je vous dévoilerai la solution du QUI…

Le cheminement personnel de chacun est semé d’embuches, de cahots et de tournants imprévus qui rendent notre trajet à la fois périlleux et fascinant. Il offre en prime une meilleure connaissance de soi et de son environnement, de ce qu’on apprécie (l’approbation, la fébrilité de la réussite dans nos exploits, la popularité, l’admiration de nos pairs, l’attention des membres du sexe qui nous inspire, l’amour, etc.), et de ce qu’on veut éviter (l’insatisfaction, l’humiliation, la jalousie, les reproches, l’échec, l’abandon, etc.). Nos ambitions se précisent et gagnent en maturité au rythme des expériences qu’on accumule à notre palmarès, des échecs vécus, et des leçons qu’on en retire.

De façon similaire, et je m’adresse ici aux fidèles les plus persévérants, les plus téméraires et les plus convaincus, notre cheminement commercial est semé d’embuches, de cahots et de tournants imprévus, rendant le trajet de prédilection périlleux et fascinant à son tour. Plus nous avançons, et plus nous commettons les erreurs qui nous aident à grandir, à nous peaufiner, et à nous préparer pour l’aventure qui se dessine avec de plus en plus de précision dans notre esprit, jusqu’à l’éclosion de la formule magique que l’on recherche avec frénésie.

Lorsqu’elle se dévoile enfin à notre esprit, plusieurs se retrouvent paralysés devant la maladie du syndrome du COMMENT, et c’est ici qu’ils succombent à la crainte, à la pression et à l’inertie, car chaque « COMMENT » se transforme tour à tour en montagne. On arrive à escalader la première sans trop de difficulté, mais à chaque montagne subséquente, l’escalade devient plus difficile, jusqu’à ce que la moindre butte semble insurmontable, et on abandonne, paralysés devant la maladie du syndrome du COMMENT.

La solution du QUI

La solution du QUI commence avec sa définition, alors qu’est-ce qu’un QUI? Un QUI est, pour les besoins de cette réflexion, quelqu’un qui vous évite d’attraper la maladie du Syndrome du COMMENT. OK, OK… je sais que ma réponse est peut-être un peu embrouillée, mais si vous m’accordez votre attention, je vais vous la rendre plus intelligible.

Si, au lieu de nous demander COMMENT faire pour escalader la montagne qui se dresse devant nous, nous cherchions le concours, les conseils ou la possibilité d’étudier afin de suivre l’exemple de celle/celui (le QUI) ayant réussi à l’escalader avant nous, nous n’aurions qu’à l’imiter et faire comme elle/lui.

Pour d’autres, il s’agit de dénicher un mentor ayant accumulé l’expérience du trajet pour nous conseiller sur les pistes à suivre et les pièges à éviter pour arriver au sommet. Si nous reproduisons leurs actions, nous éviteront les rigueurs de l’escalade et nous survolerons avec émerveillement la cime de nos obstacles.

Plusieurs peuvent porter le chapeau du QUI, dépendant de notre cheminement, de notre acharnement et de notre chance. Le QUI de ma propre solution, c’est ma muse. Elle y est quand j’ai besoin qu’on m’écoute, quand j’ai besoin de sonder les bas fonds d’une nouvelle idée, quand j’ai besoin d’un son de cloche particulier, quand j’ai besoin de me faire brasser la cage pour me rendre compte que je n’ai pas nécessairement pensé à tous les avantages et inconvénients.

Ma muse, c’est à la fois ma mémoire et ma conscience. Elle est le journal de mes compétences, de mes habiletés et de mon expérience, le barème de mes ambitions, l’inspiration de mes rêves et la gardienne de mes pires cauchemars. Même si elle a porté plus d’un nom, coiffée plus d’un chapeau et esquissée plus d’un joli sourire au cours de ma vie, elle partage toujours l’allégresse de mes réussites, et le déchirement de mes échecs.

Malgré tous les rôles qu’elle a joués au cours de ma vie, elle est encore prête à m’épauler. La solution du QUI, dans mon cas, est celle avec qui je partage ma vie…

Quelle est la vôtre?

Michel A. Di Iorio, fondateur de LA COULISSE

Sources et références

Publicité dans LA COULISSE

pr-sample2

Pour jouir d’une visibilité privilégiée dans une revue spécialisée, lue par des collègues, partenaires, fournisseurs, compétiteurs et T/A (anciens, en devenir et actuels)… annoncez-vous dans « LA COULISSE ».  

La simplicité vaut son pesant d’or! Avec « LA COULISSE », votre site Web peut être en ligne en moins de temps et à peu de frais pour véhiculer votre message! Communiquez avec nous au (514) 994-0967 pour connaitre nos forfaits Webs et publicitaires. Nous offrons des forfaits pour tous les budgets, incluant une option Web sur plateforme WordPress, accessible aux travailleurs autonomes et aux petits entrepreneurs.

« LA COULISSE » offre un topo gratuit sur le monde insolite du Québec entrepreneurial. Suivez-nous dans la coulisse à la recherche de novateurs québécois méconnus du nouveau millénaire, et découvrez une multitude d’outils pour vous aider à réaliser votre rêve de lancer votre propre entreprise!

Nous connaissons tous la valeur d’une publicité efficace, mais peu de travailleurs autonomes disposent d’un budget publicitaire bien garni pour lancer leur nouvelle entreprise avec assurance.

La publicité, c’est souvent une affaire de gros sous, mais « LA COULISSE » ne voit pas les choses ainsi. Ses promoteurs savent combien il est difficile de se démarquer, faute de liquidités.

« LA COULISSE » lève le voile sur l’entrepreneur fantôme qui travaille de son garage, ou tout bêtement du coin de sa table de cuisine pour vous offrir une marchandise ou un service de qualité, à prix et à conditions avantageuses!

« LA COULISSE » vous propose des histoires insolites et cocasses, ainsi qu’un coup d’oeil privilégié sur les dessous du Québec entrepreneurial en vous présentant les novateurs méconnus du Québec.

Joignez-vous à « LA COULISSE » pour un bref survol du Québec de demain, grâce aux efforts conjugués des travailleurs autonomes et des entrepreneurs québécois d’aujourd’hui!

lacoulisse.ca (514) 994-0967

writers29

Vous avez une bonne plume?

Vous avez vécu une situation cocasse ou insolite, cueillie, murie, vieillie ou même pourrie dans l’univers du travail autonome? Si vous croyez que d’autres apprécieraient votre anecdote, rendez-vous ICI pour connaître les critères de soumission d’articles à « LA COULISSE ».

Faites connaître LA COULISSE à vos amis et collègues entrepreneurs / travailleurs autonomes… 

Vous avez apprécié ce billet? Aidez-moi à faire connaître LA COULISSE en partageant ce billet sur vos réseaux sociaux. Pour ce faire, vous n’avez qu’à cliquer sur les icônes des réseaux sociaux que vous utilisez.

Merci.

N.B. L’utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire.

À propos de l'auteur...

Fondateur et rédacteur en chef de LA COULISSE

MICHEL A. DI IORIO, fondateur et rédacteur en chef de « LA COULISSE » a troqué, au tournant du siècle dernier, la vie publique et la notoriété pour exercer une carrière moins flamboyante, bien qu'aussi satisfaisante. À ces fins, et comme véhicule, il a fondé « LES MOTS JUSTES », d’où il exerce depuis lors la profession d'artisan des mots et traducteur. Il répond (par télétravail) aux besoins de sa clientèle; petits et plus gros... riches et moins riches... publics et privés. Il écrit et traduit pour ceux qui ne savent pas comment, qui ne peuvent pas, qui n’ont pas le temps ou qui ne sont tout simplement pas de très bons rédacteurs, laissant ses clients libres de poursuivre leurs activités principales.

 

Plus de 30 années à œuvrer dans les arènes politiques, commerciales et privées ont contribué au perfectionnement de ses compétences, faisant de lui un communicateur respecté, dont les avis et les conseils sont recherchés. Dix-sept de ces années furent consacrées aux services d’urgence, toutes branches confondues. Une plume fertile et le désir de redonner lui ont valu un siège au sein d’un nombre de comités de sélection de projets et de conseils d’administration d’associations régionales et de chambres de commerce. Ces opportunités, combinées à la notoriété acquise comme spécialiste de la communication en politique provinciale, ont contribué à paver le parcours menant à sa vocation d’écrivain public et traducteur. Ses compétences continuent de commander l’admiration et le respect de ses pairs.

 

Un visionnaire de la communication, Michel s’est adapté au marché évolutif à l'aube du nouveau millénaire en offrant un ensemble de services en communication, conçu pour les petites et moyennes entreprises, en misant sur une approche personnalisée, et le respect absolu des dates de tombée.

 

Il greffa à son offre un service d’hébergement Web géré, ainsi que les services connexes afin de mieux servir une clientèle évolutive, à la recherche de solutions clé en main facilement accessibles.

 

Depuis 2013, il rédige et publie le magazine « LA COULISSE » (lacoulisse.ca), qui offre un topo sur l'entrepreneur québécois du nouveau millénaire, ainsi qu'une vitrine sur les entrepreneurs obscurs qui n'ont pas pignon sur rue.

 

Il comprend parfaitement les enjeux politiques et les défis linguistiques associés aux affaires dans sa province natale, ainsi que dans le reste du Canada.

 

Pour « LES MOTS JUSTES », il n’y a tout simplement pas de meilleur choix!

 

Services : Conception-rédaction / traduction / révision de texte / réécriture (français / anglais / français), Services Web.

 

Michel possède une solide expérience de la communication commerciale, des services d’urgence et de la politique. Originaire du Québec, il maitrise les deux langues officielles du Canada avec autant de flair.

 

Que ce soit au Québec, en Amérique du Nord, ou ailleurs dans le monde, « LES MOTS JUSTES » de Michel A. Di Iorio seront à votre service pour véhiculer votre message...

 

LES MOTS JUSTES - Nous changeons le monde... un mot à la fois!

Laisser un commentaire

RECOMMANDATION DE LECTURE…

Quelques régurgitées…

Suite… →
%d blogueurs aiment cette page :