Loading…
Vous êtes ici :  Accueil  >  En primeur  >  Article le plus récent

À temps égal, c’est le monde à l’envers…

par   /   24 février 2016  /   Aucun commentaire


« Avec le temps, tout s’en va… » — Léo Ferré

« Le temps est ce qu’on a de plus précieux…
» — Michel A. Di Iorio 

COULIS de SAGESSE de LA COULISSE   

À temps égal, c’est le monde à l’envers…

Une réflexion signée Michel A. Di Iorio  

Je visionnais avec intérêt « Salut Bonjour », un bulletin matinal populaire animée par Gino Chouinard sur le réseau TVA. Son invitée du jour, cette fois, fût la comédienne Mahée Paiement qui nous dévoilait, dans le cadre d’une entrevue d’une durée totale d’environ neuf minutes, son entreprise de parfums. Elle expliquait les motivations profondes qui l’ont poussée à foncer dans cette direction. En nous mettant au parfum de ses activités parallèles, la publicité retirée contribuait à la notoriété des Parfums Mahée.

Le temps d’antenne consacré aux efforts de madame Paiement valait son pesant d’or, une fortune volumineuse considérant que la monnaie d’échange courante par chez nous est en dollars canadiens, mais revenons à l’anecdote…

Il y a quelques semaines, c’était le tour à madame Caroline Néron, une autre personnalité du monde artistique, de nous raconter le lancement de sa ligne de bijou,  à nous entretenir sur ses motivations profondes et les obstacles surmontés en tant que nouvel entrepreneur, tous deux des sujets passionnants pour quiconque rêve de se lancer dans la direction du travail autonome.

Cette chronique nous renseigne sur les activités parallèles de nos vedettes, de nos humoristes, de nos journalistes et d’autres personnages d’intérêt. Elle nous dévoile l’implication socioculturelle des uns, et les prouesses commerciales des autres. Le public interprète la réussite des autres comme un rappel que celle des autres, en l’occurrence le sien, est atteignable… s’il la poursuit.

Qu’en-est-il alors pour l’usager moyen qui réussit, lui aussi et malgré une faible notoriété, à se démarquer de la foule en lançant une entreprise inusitée depuis sa table de cuisine? Ce fantôme inconnu de la collectivité travaille dans l’ombre à changer le monde, et il passe à côté de nous incognito… inaperçu. Ne serait-il pas passionnant de le présenter au public québécois avec ce même dynamisme et enthousiasme qu’en nous dévoilant les prouesses d’une icône quelconque qui jouit déjà de toute la notoriété de son personnage le plus sympa?

Comme tout le monde, j’aime les émissions qui vantent les prouesses et l’ingéniosité de gens qui réussissent dans la vie, et je n’ai que des félicitations pour TVA, mais je crois qu’il serait d’autant plus motivant pour la collectivité d’allouer un « temps égal/équivalent » aux travailleurs autonomes inconnus qui réussissent tant bien que mal à se démarquer des autres.

EXEMPLES DE COÛTS LIÉS AUX ANNONCES – à titre de comparaison

Juste pour vous montrer combien ces coûts peuvent s’accumuler rapidement, voici un échantillonnage des coûts de moyens publicitaires à notre portée:

  • 25 000$ — Coût d’une diffusion unique d’une publicité de 30 secondes lors de l’émission « Le Banquier ».
  • 18 000$ — Coût moyen pour un mois de diffusion d’un super panneau sur les autoroutes qui traversent l’île de Montréal.
  • 500 000$ — Coût pour afficher votre logo sur la patinoire du Centre Bell lors de la saison régulière des Canadiens.
  • 150 à 350$ — Coût d’un spot de 30 secondes sur les ondes d’une radio commerciale montréalaise.
  • Entre 15 000 et 25 000$ — Coût d’une pleine page de publicité dans un quotidien montréalais payant.
  • De 6 000 à 8 000$ — Coût d’une page entière de publicité dans les quotidiens gratuits de Montréal.

Source: Touché! PHD 2011

  • TVA Nouvelles rapporte que le prix d’un 30 secondes au Canada durant le Super Bowl commande une contribution de 200 000 $, tandis que la même annonce diffusée aux États-Unis vous soulagerait de la jolie somme de 4,5 millions de dollars (USD, svp).
  • Une publicité de 30 secondes à RDS coute la modique somme de 12 000 $.
  • Une pleine page de publicité dans LA COULISSE… pas mal moins chère que tout ça, car les coûts dépendent de l’auditoire ciblé.

La montée de lait qui laisse un goût amer dans ma bouche découle d’une opportunité perdue par les médias traditionnels de faire briller nos innovateurs inconnus en leur accordant les mêmes courtoisies accordées à nos icônes artistiques dans le contexte de nos bulletins matinaux populaires et nos émissions interview/variétés (talkshows). Tant qu’à investir dans des histoires de prouesses commerciales, pourquoi ne pas en profiter pour nous faire connaître l’inusité, l’inconnu et l’invisible… le travailleur autonome québécois?

À tous, je souhaite une bonne réflexion, et des affaires prospères!

N’hésitez pas à commenter la présente réflexion, et à partager ce lien avec vos amis et collègues.

Michel A. Di Iorio
Rédacteur en chef et fondateur de 
LA COULISSE
Rédaction et publicité : 514.994.0967
info@lacoulisse.ca

PS — Pour faire partie de ma nouvelle liste de distribution, veuillez m’envoyer un courriel à : info@lacoulisse.ca avec la mention « abonnez-moi ». C’est gratuit.

Sources, références et lectures suggérées

Publicité dans LA COULISSE

pr-sample2

Pour jouir d’une visibilité privilégiée dans une revue spécialisée, lue par des collègues, partenaires, fournisseurs, compétiteurs et T/A (anciens, en devenir et actuels)… annoncez-vous dans « LA COULISSE ».  

La simplicité vaut son pesant d’or! Avec l’aide de « LA COULISSE », votre site Web peut être en ligne en moins de temps et à peu de frais pour véhiculer votre message! Communiquez avec nous au (514) 994-0967 pour connaitre nos forfaits Webs et/ou publicitaires. Nous offrons des forfaits pour tous les besoins/budgets, incluant une option Web gérée sur plateforme WordPress, accessible aux travailleurs autonomes et aux petits entrepreneurs.

« LA COULISSE » offre un topo sur le monde insolite du Québec entrepreneurial. Suivez-nous dans « LA COULISSE » à la recherche de novateurs québécois méconnus, et accédez à une multitude d’outils pour vous aider à lancer votre propre entreprise!

Nous connaissons tous la valeur d’une publicité efficace, mais peu de travailleurs autonomes disposent d’un budget publicitaire assez bien garni pour lancer leur nouvelle entreprise avec assurance.

La publicité, c’est souvent une affaire de gros sous, mais « LA COULISSE » ne voit pas les choses ainsi. Ses promoteurs savent combien il est difficile de se démarquer, faute de liquidités.

« LA COULISSE » lève le voile sur l’entrepreneur fantôme qui travaille de son garage, ou tout bêtement du coin de sa table de cuisine pour vous offrir une marchandise ou un service de qualité, à prix et à conditions avantageuses!

« LA COULISSE » vous propose des histoires insolites et cocasses, ainsi qu’un coup d’oeil privilégié sur les dessous du Québec entrepreneurial en vous présentant les novateurs méconnus du Québec.

Joignez-vous à « LA COULISSE » pour un bref survol du Québec de demain, grâce aux efforts conjugués des travailleurs autonomes et des entrepreneurs québécois d’aujourd’hui!

lacoulisse.ca (514) 994-0967

writers29

Vous avez une bonne plume?

Vous avez vécu une situation cocasse ou insolite, cueillie, murie, vieillie ou même pourrie dans l’univers du travail autonome? Si vous croyez que d’autres apprécieraient votre anecdote, rendez-vous ICI pour connaître les critères de soumission d’articles à « LA COULISSE ».

Faites connaître LA COULISSE à vos amis et collègues entrepreneurs / travailleurs autonomes… 

Vous avez apprécié ce billet? Aidez-moi à faire connaître LA COULISSE en partageant ce billet sur vos réseaux sociaux. Pour ce faire, vous n’avez qu’à cliquer sur les icônes des réseaux sociaux que vous utilisez.

Merci.

N.B. L’utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire.

À propos de l'auteur...

Fondateur et rédacteur en chef de LA COULISSE

MICHEL A. DI IORIO, fondateur et rédacteur en chef de « LA COULISSE » a troqué, au tournant du siècle dernier, la vie publique et la notoriété pour exercer une carrière moins flamboyante, bien qu'aussi satisfaisante. À ces fins, et comme véhicule, il a fondé « LES MOTS JUSTES », d’où il exerce depuis lors la profession d'artisan des mots et traducteur. Il répond (par télétravail) aux besoins de sa clientèle; petits et plus gros... riches et moins riches... publics et privés. Il écrit et traduit pour ceux qui ne savent pas comment, qui ne peuvent pas, qui n’ont pas le temps ou qui ne sont tout simplement pas de très bons rédacteurs, laissant ses clients libres de poursuivre leurs activités principales.

 

Plus de 30 années à œuvrer dans les arènes politiques, commerciales et privées ont contribué au perfectionnement de ses compétences, faisant de lui un communicateur respecté, dont les avis et les conseils sont recherchés. Dix-sept de ces années furent consacrées aux services d’urgence, toutes branches confondues. Une plume fertile et le désir de redonner lui ont valu un siège au sein d’un nombre de comités de sélection de projets et de conseils d’administration d’associations régionales et de chambres de commerce. Ces opportunités, combinées à la notoriété acquise comme spécialiste de la communication en politique provinciale, ont contribué à paver le parcours menant à sa vocation d’écrivain public et traducteur. Ses compétences continuent de commander l’admiration et le respect de ses pairs.

 

Un visionnaire de la communication, Michel s’est adapté au marché évolutif à l'aube du nouveau millénaire en offrant un ensemble de services en communication, conçu pour les petites et moyennes entreprises, en misant sur une approche personnalisée, et le respect absolu des dates de tombée.

 

Il greffa à son offre un service d’hébergement Web géré, ainsi que les services connexes afin de mieux servir une clientèle évolutive, à la recherche de solutions clé en main facilement accessibles.

 

Depuis 2013, il rédige et publie le magazine « LA COULISSE » (lacoulisse.ca), qui offre un topo sur l'entrepreneur québécois du nouveau millénaire, ainsi qu'une vitrine sur les entrepreneurs obscurs qui n'ont pas pignon sur rue.

 

Il comprend parfaitement les enjeux politiques et les défis linguistiques associés aux affaires dans sa province natale, ainsi que dans le reste du Canada.

 

Pour « LES MOTS JUSTES », il n’y a tout simplement pas de meilleur choix!

 

Services : Conception-rédaction / traduction / révision de texte / réécriture (français / anglais / français), Services Web.

 

Michel possède une solide expérience de la communication commerciale, des services d’urgence et de la politique. Originaire du Québec, il maitrise les deux langues officielles du Canada avec autant de flair.

 

Que ce soit au Québec, en Amérique du Nord, ou ailleurs dans le monde, « LES MOTS JUSTES » de Michel A. Di Iorio seront à votre service pour véhiculer votre message...

 

LES MOTS JUSTES - Nous changeons le monde... un mot à la fois!

Laisser un commentaire

RECOMMANDATION DE LECTURE…

Quelques régurgitées…

Suite… →
%d blogueurs aiment cette page :